J’AI SUIVI SON CONSEIL, JE SUIS ALLÉ SUR TWEETER, PITOYABLE…

Connaissez-vous le « babtou fragile » ?

Image

                                                                                                           

Je vous conseille une expérience : tapez« babtou » dans le moteur de recherche de Twitter, et régalez-vous de tous les « tweets » qui évoquent l’homme blanc (car « babtou » est le verlan de « toubab », qui veut dire, en malinké, « l’homme blanc »).

Je passe sur le côté éminemment raciste de la plupart de ces messages, côté qui ne semble déranger ni SOS Racisme ni le gouvernement, si prompts à demander des comptes à Twitter lorsque des messages antisémites, homophobes, ou racistes anti-noirs ou arabes abondent. On sait depuis longtemps que le seul racisme autorisé en France est celui manifesté à l’égard des blancs. Pas de quoi fouetter un Harlem Désir.

L’attrayant est ailleurs : il est souvent fait mention (pour s’en moquer) des« babtous fragiles ». Qu’est-ce donc cela ? Après une petite analyse, il s’agit du qualificatif désormais classique pour qualifier les blancs, beaucoup de blancs.

En gros, les « babtous » sont considérés comme fragiles parce que souvent (d’après ces « jeunes » qui en rigolent) il arrive à ces derniers de pleurer, de se suicider, de se laisser faire ; ils seraient incapables de se défendre physiquement, seraient des « victimes ». En somme, ils seraient des faibles. Voilà qui est intéressant !

Plusieurs réactions sont possibles face à cette expression de « babtous fragiles » qui semble être largement utilisée parmi les jeunes d’origine immigrée :

1) Vous pouvez d’abord crier au racisme et à l’intolérance – certes, ce serait justifié. Mais je vous le dis tout net : vous aurez beau crier, on ne vous entendra pas.

2) Vous pouvez aussi vous poser cette question : auraient-ils raison ? Les hommes blancs, les « souchiens », les « babtous » comme ils disent, seraient-ils devenus particulièrement faibles face à la vie ?

Pour ma part, j’ai choisi la deuxième réaction. Oui, ils ont bien raison : l’image que donnent aujourd’hui beaucoup de « babtous » en France est pitoyable. Pleurnichards, soumis, iréniques, naïfs, contrits, lâches, faiblards… Il faut bien l’avouer, nous vivons dans une société qui produit plutôt ce genre d’hommes actuellement.

Ce racisme à notre encontre serait donc de notre faute ? Pour ma part, ma décision est prise : le temps est venu de réagir. De lever la tête, enfin. Et vous ?

Source Julien Rochedy

A propos citoyensindignezvous

Que demande un citoyen de la part de ses gouvernants: Qu'ils fassent ce pourquoi ils ont été élus. Un peu de respect et de considération. Hors, aujourd'hui c'est tout le contraire... Alors, oui, je suis indigné!!! Au vu de ce que j'ai découvert depuis que j'ai ouvert ce blog, je suis révolté!!!
Cet article, publié dans ACTUALITE, FAITS DIVERS, FRANCE, IMMIGRATION, RACISME, SOCIETE, XENOPHOBIE, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour J’AI SUIVI SON CONSEIL, JE SUIS ALLÉ SUR TWEETER, PITOYABLE…

  1. ndoshta dit :

    Evidemment ! Et le problème n’est pas vraiment cette campagne moqueuse de pointage du doigt sur les « babtous fragiles », mais plutôt que cette campagne fonctionne magnifiquement pour une seule excellente raison : le babtou fragile est réel, concret, fréquent. Il regarde ses chaussures, fait dans l’existentiel, réclame sans décoller ses fesses du siège, a des muscles en carambar gros comme mon doigt, un cerveau qui va de l’arrière, un coeur d’artichaut et le courage d’un bigorneau.
    Qu’il bouge son train s’il veut que ça change.

  2. jonh dit :

    je pense que vous avez belle et bien raison. triste réalité

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s