LA FRANCE EST UN FROMAGE (SUITE)

 Image

Un beau plateau de fromages pour les ‘potes’

Il existe plusieurs centaines d’organismes divers, sous tutelle directe de ministères ou plus ou moins indépendants théoriquement. Dans le cadre de la mainmise actuelle du parti socialiste sur tous les rouages de l’Etat et de la chasse aux sorcières dans les administrations à laquelle on a pu et on peut encore assister depuis l’arrivée de notre nouveau président « par défaut », nous parlerons un peu de quelques uns de ces organismes très connus et n’en citerons que quelques autres au hasard de nos recherches volontairement incomplètes sur le sujet. Il y en a beaucoup dont on peut se demander à quoi ils servent, tellement les noms sont sibyllins, si ce n’est qu’à offrir des places aux amis du pouvoir ou à des élus qui pourraient un jour ou l’autre renvoyer l’ascenseur. De toute façon les responsables ont une place bien rémunérée, surtout si elle est cumulée avec d’autres fonctions notamment d’élus.

CESE : Conseil Economique, Social et environnemental. Nous en avons déjà parlé et pensons qu’il ne sert à rien puisque le gouvernement multiplie les consultations des partenaires sociaux. Il n’en demeure pas moins qu’il rémunère 233 membres au niveau national, mais en plus (comble de l’inutilité) les régions ont aussi un CESE régional. Quelle gabegie financière et peut-être de compétences !

CCNE: Comité consultatif national d’éthique  pour les sciences de la vie et de la santé. 39 membres désignés pour émettre des avis Les principaux responsables qui viennent d’être nommés sont connus pour leur positionnement à gauche et les responsables religieux en ont été exclus. Curieux, curieux !

COFRAC : Comité français d’accréditation, Association chargée de l’accréditation des laboratoires, organismes certificateurs et d’inspection

CSA : Conseil supérieur de l’audiovisuel est l’autorité de régulation de l’audiovisuel, « gendarme de l’audiovisuel ». Présidé depuis janvier 2013 par Olivier Schrameck avec un budget de 40 millions d’euros

FRANCE TELEVISIONS : comprend les chaînes France 2, France 3, France 4, France 5 et France Ô. Avec un budget d’Etat de l’ordre de 2000 millions d’euros (la redevance audiovisuelle) et ses revenus publicitaires, on peut quand même remarquer que les animateurs et journalistes de cet organismes sont outrageusement rémunérés bien que très marqués à gauche (Ils haïssent peut-être aussi les riches !)

MIVILITUDES : Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires, créée en 1996 par A. Juppé et renommée en 1998 par L. Jospin. On peut craindre que le gouvernement arrive à ficher tous ceux qui ne penseront pas selon sa doctrine en cours, dérive forcément sectaire. Dans un quinquennat où toutes les ficelles de commandement sont dans la même main, donc une tyrannie socialiste de pensée n’est pas impensable.

OGDPC : Organisme Gestionnaire du Développement Professionnel Continu des professionnels de santé de France.

RSN : Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire.

Arrêtons là ce début d’énumération, mais continuons quand même à citer quelques uns des très nombreux comités, commission, conseils supérieurs ou non dans lesquels siègent certains de nos parlementaires dont le temps est si précieux qu’il faut grassement le rémunérer

Commission nationale de l’évaluation des politiques de l’Etat outre-mer

Conseil supérieur de l’économie sociale et solidaire

Comité de surveillance de la Caisse d’amortissement de la dette sociale

Conseil national de la mer et des littoraux

Commission nationale consultative des droits de l’homme

Conseil d’orientation stratégique du Fonds de solidarité prioritaire

Office français de protection des réfugiés et apatrides

Conseil de surveillance du Fonds de réserve pour les retraites, etc.; etc.

Privilèges : Bien mal acquis ne profite guère !

Les ‘ACQUIS SOCIAUX‘ désignent des droits collectifs obtenus par certaines catégories  de salariés ou de groupes de salariés, très souvent à la suite de mouvements sociaux, parfois houleux ou violents, au niveau d’une entreprise, d’une branche professionnelle ou de l’ensemble des salariés du pays. Ils sont consignés dans des accords d’entreprise, des accords collectifs, des convections collectives sectorielles ou nationales ou même dans le code du travail.  Les salariés concernés bénéficient donc d’un statut spécial qui les différencie des autres salariés.

Un acquis social constitue donc un avantage ou un privilège pour tous ceux qui en bénéficient. Or de puis 1789, les privilèges ont été théoriquement abolis. Nous avons déjà vu que pour nos élus il n’en était rien, et pour les syndicats de salariés, CGT, CGT-FO, CFDT notamment c’est agiter le chiffon rouge que d’émettre l’idée de remettre en cause tout avantage acquis.

La devise de notre nation ‘démocratique’ est bien « Liberté, EGALITE, Fraternité ». L’existence de nombreux ‘droits acquis’, même si certains de ceux-ci sont historiquement justifiés, démontrent l’existence d’INEGALITES flagrantes dans notre pays et il nous paraît normal qu’elles puissent être remises en cause. Un exemple : le droit aux congés payés sont un acquis social tout à fait normal depuis les deux semaines de 1936 aux cinq semaines actuelles, largement accordées par le gouvernement de F. Mitterrand. Il ne faut pas remettre en cause ce droit, mais alors pourquoi certaines catégories de salariés bénéficient d’un congé annuel plus long ? Prenons le cas très démonstratif de l’EDF et de ses sociétés

  • Nombre de jours de congés payés par an : 26
  • Nombre moyen de jours de RTT par an :     25
  • Nombre de jours de congé ancienneté par an : 3

Il nous paraît qu’il y a là une indécence par rapport aux salariés des petites entreprises qui n’ont que cinq semaines de congés et payent cependant l’électricité au prix fort ! Il existe d’autres anomalies à l’EDF, notamment en ce qui concerne le comité d’entreprise et ses subventions. Celles-ci sont normalement basées sur 1.5% de la masse salariale (code du travail) et non pas sur un pourcentage du chiffre d’affaires TTC !

Mais le plus scandaleux des droits acquis concerne actuellement tous les régimes spéciaux des retraites pour lesquels il y a moins d’actifs que de retraités dans le régime concerné. Globalement pour les régimes spéciaux il y aurait 500 mille actifs pour plus d’un million de retraités, alors que pour le régime général il y aurait 18 millions d’actifs pour 15 millions de retraités. Il existe donc un déséquilibre flagrant qu’il faut compenser, il semblerait que le régime général participerait à cette compensation !

Le gouvernement hésite et ne veut pas réformer, d’une façon ou d’une autre, ces régimes spéciaux, d’autant que les fonctionnaires font largement partie de l’électorat de gauche. La solution n’est sans doute pas facile à trouver dans une collaboration avec les syndicats ouvriers. Pourtant pourquoi ne pas envisager cette modification uniquement pour les nouveaux embauchés dans ces secteurs, tout en gardant à la majorité des contrats en cours depuis trois ou cinq ans les avantages actuels ? Peut-être une idée à fouiller ?

Mais pour le moment approfondissons un peu ce principe fondamental de la République. L’égalité présuppose l’existence d’au moins deux éléments, donc un groupe, qui peuvent bénéficier ou jouir en même temps d’un même droit, mais pour cela il faut remplir certaines conditions ou devoirs : exemples –  droit de vote et être majeur et français – droit aux congés payés et être salarié depuis x temps – droit à la retraite et avoir cotisé pendant tant d’années et être âgé de ? Selon les régimes – etc.…etc.

Ainsi on peut constater que notre société est composée d’un ensemble très complexe de groupes dans lesquels les individus sont égaux, même droits et mêmes obligations. Cela constitue le statut de ce groupe, mais un individu peut également appartenir à un ou plusieurs autres groupes et donc avoir plusieurs statuts, (exemples – cadre de la fonction publique ou du secteur privé et militant de la CGT ou adhérent à tel ou tel parti politique) d’où la complexité du problème de l’égalité et son aspect totalement utopique :

L’EGALITE TOTALE et ABSOLUE N’EXISTE PAS !

Pour les révolutionnaires de 1789 l’égalité devant la loi est celle des droits, donc un objectif possible à atteindre en remplissant les conditions d’exercice de ces droits, c’est à dire des obligations ou devoirs à respecter, autrement dit : une contrepartie officielle, financière (cotisations), d’ancienneté…. Actuellement on est loin, très loin de respecter cette égalité. Depuis des années nos différents gouvernants, de droite comme de gauche nous ont menti à ce propos en accordant des droits sans contrepartie, notamment les socialistes, avec le Droit du sol, l’AME, l’ATA, la CMU pour les immigrés  réguliers ou clandestins. Il existe même des associations qui prônent le droit au logement pour ces gens là ! Ces abus sur l’égalité des droits doivent être rapidement annulés, même à titre rétroactif pour le droit du sol, tant que ces enfants ne sont pas majeurs, ils ne devraient jouir d’aucun droit aux prestations familiales et lors de leur majorité opter éventuellement pour la nationalité française. Le gouvernement actuel a encore réduit les conditions de naturalisation, mais non, mais non, ce n’est pas pour accroître les électeurs de gauche, Ben voyons ! Les socialistes font jouer à plein temps l’aspirateur de l’immigration.

En définitive l’égalité pour tous n’existe pas, les sexes, avec leurs spécificités physiques et psychiques, sont différents n’en déplaise aux partisans de la théorie du genre, les couleurs de peau ne sont pas les mêmes, les tailles des individus sont également différentes, les capacités intellectuelles ou manuelles sont loin d’être identiques, les fortunes aussi, etc. etc..

Pour parler encore de mensonge gouvernemental citons la ‘parité’. Vouloir imposer la parité des sexes dans une assemblée ou un gouvernement, c’est abuser les électeurs. En effet pour représenter les citoyens, il faut surtout des compétences affirmées qui n’ont rien à voir avec le sexe des élus. D’ailleurs, en toute logique de la parité, il faudrait un président de la République et une présidente de la République (rien à voir avec l’épouse du premier magistrat du pays ni avec sa concubine ou maîtresse !) On peut étendre cette réflexion à tous les PDG d’entreprises, au premier ministre, aux présidents du parlement et des tribunaux, etc. etc.     Enfin il faut bien aborder le problème de l’égalité des rémunérations et des carrières. Nous pensons qu’à compétences, ancienneté et responsabilités égales la rémunération d’une femme doit être le même que celle d’un homme. Mais il faut bien remarquer que les femmes sont physiquement et physiologiquement différentes des hommes. Si les filles qui étudient ont très souvent de meilleurs résultats que les garçons, elles prennent du retard par la suite, ne serait-ce que  par les maternités. Remarquons cependant que nous avons eu une femme premier ministre, qu’il y a de plus en plus de généraux femmes dans toutes les armées, de commissaires et de contrôleurs généraux dans la Police,  et que le fait pour un garçon de sortir d’une prestigieuse école n’est pas la garantie d’une carrière exceptionnelle. Ainsi ce sont les mentalités qui doivent évoluer sans faire du féminisme outrancier. Essayons peut-être d’évaluer la valeur professionnelle des femmes à la qualité et la quantité de leurs résultats plutôt qu’à leurs seules périodes d’absence maternité.

Voir aussi :

https://uncitoyenindigne.wordpress.com/2013/09/18/la-france-est-un-fromage/

https://uncitoyenindigne.wordpress.com/2013/06/15/egalite/

Source Pierre Arrault sur observatoire du mensonge

Publicités

A propos citoyensindignezvous

Que demande un citoyen de la part de ses gouvernants: Qu'ils fassent ce pourquoi ils ont été élus. Un peu de respect et de considération. Hors, aujourd'hui c'est tout le contraire... Alors, oui, je suis indigné!!! Au vu de ce que j'ai découvert depuis que j'ai ouvert ce blog, je suis révolté!!!
Cet article, publié dans COUR DES COMPTES, DESINFORMATION ORDINAIRE, FRANC MACONNERIE, FRANCE, GOUVERNEMENT, LES PILLARDS DE LA RÉPUBLIQUE POURSUIVENT LEURS RAZZIAS, PLOUTOCRATIE, POLITIQUE, PRESIDENT, SENAT, SOCIETE, TRANSPARENCE, VEILLEURS, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour LA FRANCE EST UN FROMAGE (SUITE)

  1. Ping : IL FAUT UNE REVOLUTION | uncitoyenindigné

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s