LE GOUVERNEMENT LES POUSSE AU DÉSESPOIR, IL VA S’EN MORDRE LES DOIGTS !

Bretagne : « L’Europe nous a trahis », s’indigne un fournisseur du volailler Tilly-Sabco

Image

Des palettes ont été incendiées lundi devant la sous-préfecture du Finistère, à Morlaix Crédit : DAMIEN MEYER / AFP

300 salariés du volailler Tilly-Sabco ont manifesté lundi devant la sous-préfecture du Finistère. Leur emploi est menacé après la décision de Bruxelles de couper certaines subventions liées.

La colère bretonne a fait étape lundi à Morlaix, devant la sous-préfecture du Finistère, où 200 à 300 salariés du volailler Tilly-Sabco ont manifesté, défonçant la grille du bâtiment et allumant un feu dans la cour.

Des salariés inquiets, car le PDG de la société a annoncé qu’il cesserait, en janvier prochain, son activité de poulets-export, soit 90% de son chiffre d’affaires. Cette décision fait suite à la décision prise par Bruxelles, cet été, de couper les aides à l’exportation des poulets congelés

L’Europe, là-haut, ce ne sont que des connards, des politiciens qui s’engraissent Hervé, fournisseur de Tilly-Sabco

Un millier d’emplois seraient menacés, à l’image d’Hervé. Voilà 35 ans qu’il fournit Tilly-Sabco en poulets et aujourd’hui, il n’hésite pas à hurler son désespoir.« Il faut se lever, il faut y aller ! Il faut se lever tous les jours, pour se battre, et on n’a pas d’heure pour se coucher quand on est paysan ! », lance-t-il.

« L’Europe, là-haut, ce ne sont que des connards, des politiciens qui s’engraissent. Ils ne vont pas vivre avec un Smic ceux-là ! Les CRS peuvent me flinguer, j’en ai plus rien à foutre », ajoute-t-il, désabusé, s’estimant « trahi » par l’Europe.

La promesse de Stéphane Le Foll

Les employés ont quitté tard lundi soir la sous-préfecture, à la demande de leur PDG, lequel a obtenu l’assurance du ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll, qu’il plaiderait leur cause devant les autorités européennes à Bruxelles.

« Je redis devant vous que nous serons prêts immédiatement à nous mobiliser si, toutefois, nous n’obtenions pas ce que nous allons aller chercher à Bruxelles », a affirmé le PDG. On est 300 et là ils nous auraient compris ? Faut arrêter de nous prendre pour des cons Un salarié de Tilly-Sabco

Salariés et éleveurs sont restés dubitatifs. « C’est beaucoup trop tard. On sait qu’on est noyé, de toute façon. On est dans la merde. Dans 8 jours on est de retour », prédit l’un d’eux. « On a fait toute les manifs, Rennes, Quimper et ce soir (lundi, ndlr) on est 300 et là ils nous auraient compris ? Faut arrêter de nous prendre pour des cons », ajoute-t-il.

Source Nicolas Bauby

Publicités

A propos citoyensindignezvous

Que demande un citoyen de la part de ses gouvernants: Qu'ils fassent ce pourquoi ils ont été élus. Un peu de respect et de considération. Hors, aujourd'hui c'est tout le contraire... Alors, oui, je suis indigné!!! Au vu de ce que j'ai découvert depuis que j'ai ouvert ce blog, je suis révolté!!!
Cet article, publié dans ACTUALITE, AGROALIMENTAIRE, ECONOMIE, FAITS DIVERS, FISCALITE, FRANCE, OLIGARCHIE, PARTI SOCIALISTE, PLOUTOCRATIE, POLITIQUE, PRECARITE, REFORMES, SOCIETE, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s