AVANT LES HOMMES SE TUAIENT ET ON APPELAIT ÇA LA GUERRE.

Nicole Ferroni ne rigole plus. L’humoriste a ému et été émue, mercredi 14 décembre, au moment de faire son billet d’humeur, dans la matinale de France Inter, alors qu’elle évoquait la guerre en Syrie et le martyr de la ville d’AlepNicole Ferroni a commencé sa chronique dans le « 7/9 » en racontant comment elle s’informait, grâce à Twitter et un journaliste syrien indépendant, Hali Alabdallah« qui a le mérite et le courage d’être sur place ». Et de citer certains de ces messages.

L’humoriste a poursuivi en comparant la situation actuelle à Alep, en passe d’être reprise par les soldats de Bachar Al-Assad, aidés par les raids aériens russes, à la description de la ville dans l’édition 2006 du Guide du routard. Mais c’est à la fin de son billet que Nicole Ferroni s’est effondrée, citant une phrase de son père : « Avant, les hommes se mangeaient et on appelait ça du cannibalisme. Un jour, peut-être, on dira : ‘les hommes se tuaient et on appelait ça la guerre’. »

La chronique de Nicole Ferroni a suscité de nombreuses réactions sur Twitter, certains ont même remercié l’humoriste :

ALEP.JPG

Source : Nicole Ferroni/France InterYoutube

Publicités

A propos citoyensindignezvous

Que demande un citoyen de la part de ses gouvernants: Qu'ils fassent ce pourquoi ils ont été élus. Un peu de respect et de considération. Hors, aujourd'hui c'est tout le contraire... Alors, oui, je suis indigné!!! Au vu de ce que j'ai découvert depuis que j'ai ouvert ce blog, je suis révolté!!!
Cet article, publié dans ACTUALITE, HUMANITE, SYRIE, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s