ON N’A PAS CE QU’IL FAUT…

La guerre civile en France n’aura pas lieu

Un livre est paru voici peu, et porte un titre explicite : « Partition ». Son auteur, Alexandre Mendel avait déjà publié un livre sur un thème identique : « La France djihadiste ». Il avait déjà procédé à une enquête : il approfondit et donne ici davantage de détails.

Il existe, de fait, deux peuples qui se partagent désormais le territoire français.

L’un est composé de gens qu’on appelle souvent, faute d’autre mot, « Français de souche ».

Ses membres ont des origines ethniques et géographiques parfois très différentes, ils ne sont pas tous en France depuis plusieurs générations, ils n’ont pas tous la même religion et, pour un nombre certain d’entre eux, n’ont pas de religion du tout, mais ils ont quelque chose en commun : ils ne sont pas musulmans.

L’autre peuple est composé de gens qui ont, eux aussi, des origines ethniques et géographiques souvent différentes, et, pour certains, sont en France depuis longtemps, mais ils ont eux aussi quelque chose en commun : ils sont musulmans.

Certains musulmans vivant en France sont intégrés et ont acquis des valeurs qui les rapprochent de la civilisation occidentale.

Une part croissante des musulmans vivant en France ne sont pas intégrés, et sont hostiles à la civilisation occidentale.

Tous les musulmans hostiles à la civilisation occidentale ne deviennent pas djihadistes, mais la plupart d’entre eux se refusent à critiquer les djiahdistes, et vivent selon un système de valeurs incompatible avec la vie dans une société occidentale.

Ils vivent, dès lors, à part, de plus en plus nettement.

Il existe, en conséquence, en France près de six cents quartiers que les autorités appellent hypocritement « zones urbaines sensibles », mais qui peuvent être décrites de manière plus adéquate par l’expression « zones de non-droit » – impliquant que les lois françaises ne s’y appliquent pas, que la police n’y entre que lorsqu’elle ne peut pas faire autrement, et sous la forme de patrouilles menant des actions de commando.

Les ambulances elles-mêmes n’entrent dans ces quartiers qu’avec d’infinies précautions, tout comme les véhicules de pompiers : les zones de non-droit sont concrètement des territoires en état de sécession.

Le statut des non musulmans y est, de fait, le statut appelé statut de dhimmi dans le monde musulman : statut de personnes inférieures, susceptibles d’êtres harcelées, voire rançonnées.

Les femmes y vivent comme les femmes vivent dans le monde musulman et ont intérêt à pratiquer la pudeur telle qu’elle se pratique dans le monde musulman.

La plupart sont voilées, certaines intégralement, et celles qui ne le sont pas risquent le viol.

L’islam étant ce qu’il est, existent dans ces quartiers des librairies où se vendent des livres appelant les musulmans à vivre de manière séparée et des mosquées où se tiennent des discours susceptibles de fournir des recrues au djihad.

Comme le note Alexandre Mendel, confirmant ainsi ce qui se trouve dans le livre publié voici peu par Georges Bensoussan, « Une France soumise » : « les territoires perdus de la République sont devenus des territoires abandonnés à l’islamisme », et « de véritables petits califats se sont établis ».

L’islam étant ce qu’il est, les petits califats gagnent progressivement du terrain.

Les prières de rue existent toujours, bloquent la circulation, imposent la fermeture aux commerces dans des quartiers qui ne sont pas encore zones de non-droit : la différence avec ce qui se passait il y a quelques années est qu’on n’en parle plus guère dans les journaux.

Il en est ainsi parce qu’une censure qui ne dit pas son nom est à l’œuvre.

Ceux qui se risquent encore à dénoncer le désastre qui vient parlent d’« islamisme », ou d’« islam radical », pour ne pas utiliser directement le mot « islam », et s’empressent d’ajouter qu’islamisme ou islam radical n’ont rien à voir avec l’islam, ce qui équivaut à nier la réalité même de l’islam.

Cette censure qui ne dit pas son nom est un signe de soumission. Les dirigeants politiques français sont eux-mêmes tous, à des degrés divers, dans des postures de soumission.

Quelques auteurs parfois disent s’attendre à une guerre civile. Il faut leur répondre que la guerre civile en France n’aura sans doute pas lieu. Le plus vraisemblable est que le peuple non musulman baissera la tête. Il est déjà en train de baisser la tête. Je le note avec tristesse, mais je dois le noter.

Source : Millière Guy / 4 vérités

 

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

Voici revenu le temps des imposteurs 9,90€ AJOUTER AU PANIER

Partition 17,00€ AJOUTER AU PANIER

La France djihadiste  18,00€ AJOUTER AU PANIER

Georges Bensoussan

La France soumise 24,90€ AJOUTER AU PANIER

 

Publicités

A propos citoyensindignezvous

Que demande un citoyen de la part de ses gouvernants: Qu'ils fassent ce pourquoi ils ont été élus. Un peu de respect et de considération. Hors, aujourd'hui c'est tout le contraire... Alors, oui, je suis indigné!!! Au vu de ce que j'ai découvert depuis que j'ai ouvert ce blog, je suis révolté!!!
Cet article, publié dans ACTUALITE, FRANCE, ISLAM, POLITIQUE, SOCIETE, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour ON N’A PAS CE QU’IL FAUT…

  1. Bertrand dit :

    L’islam tombera comme le communisme….Il suffit de dire la vérité cachée aux musulmans…
    Pourquoi l’Arabie Saoudite n’a pas retrouvé la cité mystérieuse Charmutha… Peut-être parce que son existence contredit l’histoire officielle… Le Becius un fleuve puissant est-il franchissable par une mère et son enfant ? Peuvent-ils avoir soif après ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s