LA FRANCE SE DÉLITE…

la France, pays a la dérive

Je me suis rendu voici peu à Paris, où je n’étais pas allé depuis seize mois, et ce que j’ai vu m’a serré la gorge et donné les larmes aux yeux.

Ce n’était pas très différent de ce que j’avais quitté quand je suis parti, mais c’était pire.

L’aéroport de Roissy est de plus en plus mal entretenu et ressemble à l’aéroport d’un pays du tiers-monde – encore que je connaisse des aéroports du tiers-monde qui ont meilleure allure. À la sortie, j’ai retrouvé l’asphyxie de la circulation que je ne connais que trop bien, en plus grave.

INTEMPERIE-TRANSPORT-NEIGE-AVIATION

J’ai songé, une fois de plus, que, dans un pays censé être une démocratie, le gouvernement devrait veiller à ce que les habitants puissent chercher librement le bonheur et je me suis dit à nouveau que la France était un pays où, comme en Union soviétique autrefois, le gouvernement cherche plutôt à créer le malheur, le souci, l’oppression.

J’ai songé un instant à louer une voiture, mais j’ai renoncé : je ne pouvais ignorer que je serais confronté sans cesse à des embouteillages délibérément fabriqués.

J’ai regardé ceux qui m’entouraient et j’ai vu de la tristesse sur nombre de visages, de l’irritation, et de l’énervement dans les gestes. Je n’en ai pas été surpris, hélas.

J’aurais pu prendre le métro, mais je savais que, voici peu, deux hommes avaient été poignardés par un autre homme qui criait « Allahou Akbar » (mais qui, bien sûr, était juste un malade mental). J’ai donc pris un taxi. Je savais que je n’échapperais pas aux embouteillages, mais je n’aurais au moins pas à me garer. Je savais que j’allais payer cher, mais que ce n’était pas la faute du chauffeur.

Je n’ignore pas, depuis longtemps, que tout ce qui doit être versé à l’État augmente tous les prix et que, dès lors, si les prélèvements obligatoires en France s’élèvent en moyenne à 57 %, quiconque gagne correctement sa vie en France verse, si l’on ajoute impôts et taxes multiples, bien davantage.

Je n’ignore pas non plus que cela accroît la pauvreté et que le nombre de pauvres en France ne cesse d’augmenter.

J’ai pu le constater jusqu’à l’obscénité : la pauvreté n’est pas visible partout, mais elle est désormais flagrante dès qu’on quitte les beaux quartiers.

J’ai pu voir le long de l’autoroute, alentour de la porte de la Chapelle, au bord du boulevard périphérique, de véritables bidonvilles faits de tôle et de planches bâtis par les migrants que la police est parfois chargée de déplacer, mais qui reviennent inlassablement.

bidon.jpg

J’ai constaté que l’islamisation était plus flagrante que jamais : les femmes portant le voile sont plus nombreuses, les hommes en djellaba aussi.

Je n’étais pas à Paris lors des récentes manifestations, mais ce que j’ai vu en photo des manifestations m’a semblé pathétique. Comment peut-il y avoir encore des adhérents à la CGT (et à tout autre syndicat français d’ailleurs) ?

Je sais depuis des années que des casseurs utilisent les manifestations pour commettre des actes de vandalisme, et j’ai pu observer le long du parcours traditionnel République-Bastille, des magasins et des banques dont la façade était couverte de plaques de bois en attendant que vienne le vitrier.

J’ai entendu à nouveau en direct, et non de l’étranger, les « informations » à la radio, et j’ai pu constater, une fois de plus, que les « informations » en France ont elles-mêmes une dimension soviétique.

Je me suis souvenu de ce que me disait un dissident qui avait pu quitter Moscou, il y a une trentaine d’années, et qui, comprenant le français, m’avait dit que la population russe avait plus de chance que la population française : en Union soviétique, m’avait-il expliqué, il y avait une seule « Pravda » et ceux qui la lisaient ou qui écoutaient son équivalent radiophonique savaient que rien de ce qui était écrit ou dit n’était vrai. En France, avait-il ajouté, il y a plusieurs « Pravda » et nombre de gens pensent qu’elles disent la vérité.

Je vis désormais dans un pays qui n’est pas parfait, mais où il reste tout un ensemble de libertés qui ont disparu en France.
J’aimerais regretter d’être parti. Je ne regrette pas.

Je suis juste révolté en constatant ce que devient la France.

J’aimerais qu’une immense colère s’empare de la population française et vienne stopper ce que je perçois comme un immense assassinat.

Source : Milliere Guy

 

Publicités
Publié dans ACTUALITE, FRANCE, SOCIETE | Tagué , | 2 commentaires

UN SACRIFICE INUTILE.

Éric Zemmour : « À vouloir trop rassembler, Wauquiez s’est coupé les deux bras »

BILLET – Le journaliste revient sur le grand écart fatal du candidat à la présidence des Républicains, coincé entre Sens Commun et Alain Juppé.

« Je suis venu trop tard dans un monde trop vieux ». Laurent Wauquiez est un des derniers hommes politiques vivants à savoir que ce vers est d’Alfred de Musset. Mais Laurent Wauquiez est aussi le dernier homme politique à comprendre que cette phrase célèbre pourrait bien résumer son destin politique.

Avant même qu’il prenne la présidence des Républicains, le parti se désagrège sous ses yeux. On se croirait dans ces vieux dessins animés où la voiture perd les portes, le capot, le moteur, avant qu’il ne reste que le volant entre les mains du chauffeur interdit. Il ne restait déjà plus grand chose après la présidentielle qu’un parti lourdement endetté avec ses 70.000 adhérents.

Mais en quelques jours, tout s’est accéléré. Wauquiez a coupé la tête du patron de Sens Commun, Christophe Le Bihan, coupable d’avoir regardé un éventuel retour en politique de Marion Maréchal-Le Pen avec les yeux de Chimène.

Ce sacrifice n’était pas facile à faire. Sens Commun, ce n’est pas rien : ce sont des milliers de militants déterminés, sortis de la Manif pour Tous, et qui, on s’en souvient, lors du fameux meeting du Trocadéro, avaient sauvé une candidature Fillon qui prenait l’eau. Mais ce sacrifice n’a servi à rien.

LA RÉDACTION VOUS RECOMMANDE

Source : Eric Zemmour/RTL

Publié dans ACTUALITE, ANALYSE, DROITE, FRANCE | Tagué , , | Laisser un commentaire

LA FRANCE SE DÉLITE…

La France est au bord de l’effondrement total

  • La France ne l’a pas perçu à l’époque, mais elle s’est placée dans un piège, et le piège se referme.
  • Dans les années 1970, les Palestiniens ont commencé à utiliser le terrorisme international, et la France a choisi d’accepter ce terrorisme pour autant que la France ne soit pas touchée. Dans le même temps, la France a accueilli une immigration de masse venue du monde arabo-musulman, bien sûr imprégnée de la volonté musulmane d’épandre l’islam. La population musulmane en France a depuis connu une expansion numérique sans pour autant assimiler.
  • Les sondages révèlent qu’un tiers des Musulmans français veulent l’application intégrale de la charia islamique. Ils montrent également qu’une majorité écrasante des Musulmans français sont en faveur du djihad, et en particulier du djihad contre Israël, un pays qu’ils aimeraient voir effacé de la surface de la terre.
  • « Il vaut mieux partir que fuir. » — a dit Sammy Ghozlan, président du Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme. Il s’est fait agresser. Sa voiture a été incendiée. Il est parti.
  • Villiers mentionne également la présence dans des « zones interdites » de milliers d’armes de guerre. Il ajoute que les armes n’auront probablement pas à être utilisées ; les islamistes ont déjà gagné.
  • À l’origine, les rêves de la France ont été de se substituer à l’Amérique en position de puissance mondiale, de bénéficier d’un pétrole bon marché, de passer des contrats avec des pays islamiques riches en pétrole, et de pouvoir échapper au terrorisme intérieur.

La France est en ébullition. Les « migrants » arrivant d’Afrique et du Moyen-Orient sèment le désordre et l’insécurité dans de nombreuses villes. Le gigantesque bidonville communément appelé « la jungle de Calais » vient d’être démantelé, mais d’autres bidonvilles émergent chaque jour. Dans l’Est de Paris, des rues entières ont récemment été recouvertes de tôle ondulée, de toile cirée et de panneaux disjoints. La violence y règne. Les 572 « zones interdites » que compte le pays, officiellement définies comme « zones urbaines sensibles », continuent de croître, et les policiers qui s’en approchent en subissent régulièrement les conséquences. Voici peu, une voiture de police s’est trouvée prise dans une embuscade et a été incendiée sans que les policiers présents dans la voiture puissent sortir de celle-ci. Les policiers, s’ils sont attaqués, se voient recommander par leurs supérieurs de fuir plutôt que de riposter. De nombreux policiers, en colère face à l’obligation de se comporter comme des lâches, ont décidé de manifester. Aucun attentat terroriste n’a eu lieu depuis l’assassinat d’un prêtre à Saint-Etienne-du-Rouvray, le 26 juillet 2016, mais les services de renseignement savent que des djihadistes sont revenus du Moyen-Orient et sont prêts à passer à l’acte ; ils savent aussi que des émeutes peuvent éclater n’importe où, n’importe quand, sous n’importe quel prétexte.

Bien que submergé par une situation intérieure qu’il contrôle à peine, le gouvernement français entend toujours intervenir dans les dossiers internationaux : la création d’un « Etat palestinien » est sa cause préférée, et Israël son bouc émissaire favori.

Au printemps dernier, quand bien même la France et les territoires palestiniens étaient en état instable, le Ministre français des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, a déclaré qu’il était « urgent » de relancer le « processus de paix » et de créer un Etat palestinien. La France a donc convoqué une conférence internationale, qui s’est tenue à Paris le 3 juin. Ni Israël ni les Palestiniens n’y ont été invités. La conférence a été un échec. Elle s’est achevée sur une déclaration vide parlant de la « nécessité impérative » d’aller « de l’avant ».

La France ne s’est pas arrêtée là. Le gouvernement français a décidé d’organiser une nouvelle conférence en décembre. Cette fois, avec participation d’Israël et des Palestiniens. Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, soulignant qu’Israël n’avait pas besoin d’intermédiaires, a refusé l’invitation. Les dirigeants palestiniens l’ont acceptée. Saeb Erekat, porte-parole de l’Autorité palestinienne, a félicité la France pour son initiative, et a ajouté, ce qui n’est pas surprenant, que l’Autorité palestinienne avait « suggéré » l’idée de la conférence aux Français.

Donald Trump est maintenant le président élu des États-Unis, et Newt Gingrich est à même de jouer un rôle clé dans l’administration Trump. Gingrich a déclaré il y a quelques années qu’il n’existe pas de « peuple palestinien », et a ajouté voici quelques jours que les implantations ne sont en aucun cas un obstacle à la paix. En ce contexte, la conférence de décembre, si elle a lieu, sera sans doute un autre échec.

Des diplomates français travaillent avec des responsables palestiniens à élaborer une résolution de l’ONU visant à la reconnaissance d’un Etat palestinien dans les « frontières de 1967 » (les lignes d’armistice de 1949), sans aucun traité de paix. Ils espèrent apparemment que le Président américain sortant Barack Obama n’utilisera pas le veto américain au Conseil de sécurité, ce qui permettrait l’adoption de la résolution. Il n’est pas du tout certain que Barack Obama voudra achever sa présidence sur un geste si ouvertement subversif. Il est dès lors presque assuré que la France échouera, là encore.

Depuis de nombreuses années, la France semble avoir construit toute sa politique étrangère en s’alignant sur l’Organisation de coopération islamique (OCI): 56 pays islamiques plus les Palestiniens. Au départ, les rêves de la France ont été de se substituer à l’Amérique en position de puissance mondiale, de bénéficier d’un pétrole bon marché, de passer des contrats avec des pays islamiques riches en pétrole, et de pouvoir échapper au terrorisme intérieur. La France a vu tous ses rêves se briser. Il est évident que la France a des problèmes plus urgents à résoudre.

La France persiste néanmoins parce qu’elle sait que ses problèmes sont probablement impossibles à résoudre, et entend désespérément limiter les dégâts.

Dans les années 1950, la France était différente de ce qu’elle est aujourd’hui. Elle était une amie d’Israël. La « cause palestinienne » n’existait pas. La guerre en Algérie faisait rage, et en leur grande majorité, les politiciens français n’auraient pas serré la main de terroristes non repentis.

Tout a changé avec la fin de la guerre d’Algérie. Charles de Gaulle a abandonné l’Algérie à un mouvement terroriste appelé le Front de libération nationale. Il a ensuite procédé à une réorientation stratégique de la politique étrangère de la France, et mis en place ce qu’il a appelé la « politique arabe de la France ».

La France a signé des accords commerciaux et militaires avec diverses dictatures arabes. Pour séduire ses nouveaux amis, elle a adopté avec empressement une politique anti-israélienne. Lorsque, dans les années 1970, les Palestiniens ont inventé le terrorisme moderne, pratiqué le détournement d’avion, perpétré le meurtre d’athlètes israéliens aux Jeux olympiques de Munich de 1972, la « cause palestinienne » est devenue une « cause sacrée » et un outil utile pour avoir de l’influence dans le monde arabe, et la France a adopté la « cause » et est devenue très « pro-palestinienne ».

Les Palestiniens ont commencé à utiliser le terrorisme international, et la France a choisi d’accepter ce terrorisme pour autant que la France ne soit pas touchée. Dans le même temps, la France a accueilli une immigration de masse venue du monde arabo-musulman, bien sûr imprégnée de la volonté musulmane d’épandre l’islam. La population musulmane en France a, depuis, connu une expansion numérique, sans s’assimiler.

La France ne l’a pas perçu à l’époque, mais elle s’est placée dans un piège, et le piège se referme.

La population musulmane française est anti-française en ce qu’elle refuse les valeurs judéo-chrétiennes, et n’est favorable à la France que dans la stricte mesure où la France se soumetaux exigences de l’islam. Les Musulmans français étant pro-palestiniens, il ne devrait théoriquement pas y avoir de problème. Mais la France a sous-estimé les effets de la montée de l’islam radical dans le monde musulman et au-delà.

De plus en plus, les Musulmans français se considèrent d’abord et avant tout musulmans. Nombre d’entre eux considèrent que l’Occident est en guerre avec l’Islam; ils voient la France et Israël comme faisant partie de l’Occident, et sont dès lors en guerre avec l’un et l’autre pays. Ils discernent que la France est anti-israélienne et pro-palestinienne, mais ils discernent aussi que des hommes politiques français entretiennent des liens avec Israël, et ils en déduisent que la France n’est pas assez anti-israélienne et pro-palestinienne.

Ils voient que la France tolère le terrorisme palestinien et ne comprennent apparemment pas pourquoi la France combat le terrorisme islamique ailleurs.

Pour plaire à ses Musulmans, le gouvernement français considère qu’il n’a pas d’autre choix que d’être aussi pro-palestinien et anti-israélien que possible – même si cette politique semble peu populaire dans les sondages.

Le gouvernement français considère qu’il ne peut pas empêcher ce qui ressemble de plus en plus à un désastre imminent. Ce désastre est déjà en cours.

Le gouvernement français espère au moins pouvoir retarder une catastrophe plus grave, et éviter une guerre civile. Il espère que les « zones interdites » n’exploseront pas — du moins pas dans l’immédiat.

La France compte aujourd’hui six millions de Musulmans, soit 10% de sa population, et le pourcentage s’accroit. Les sondages montrent qu’un tiers des Musulmans français veulent l’application intégrale de la charia islamique. Ils montrent également qu’une majoritéécrasante des Musulmans français sont en faveur du djihad, et en particulier du djihad contre Israël, un pays qu’ils aimeraient voir effacé de la surface de la terre.

La principale organisation musulmane française, l’Union des Organisations Islamiques de France, est la branche française des Frères Musulmans, un mouvement qui devrait être considéré comme une organisation terroriste,vu son souhait non dissimulé de renverser les gouvernements occidentaux.

Les Frères musulmans sont principalement financés par le Qatar, un pays qui investit massivement en France – et qui vit néanmoins à l’abri d’une base aérienne américaine.

Les Juifs quittent la France en nombre important, et les départs ne s’arrêtent pas. Sammy Ghozlan, président du Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme, a répété pendant de nombreuses années qu’ « il vaut mieux partir que fuir ». Il s’est fait agresser. Sa voiture a été incendiée. Il est parti, et vit maintenant en Israël.

Le reste de la population française voit clairement l’extrême gravité de ce qui se passe. Certains Français sont en colère et en état de révolte; d’autres semblent résignés au pire: une prise de contrôle de l’Europe par l’islam.

Les prochaines élections françaises auront lieu en mai 2017. Le Président François Hollande a perdu toute crédibilité et n’a aucune chance d’être réélu. Qui lui succédera aura une tâche difficile.

Les Français semblent ont perdu confiance en Nicolas Sarkozy, et ils auront à choisir entre Marine Le Pen et François Fillon.

Marine Le Pen est la candidate du Front national, mouvement d’extrême-droite.

François Fillon, candidat de la droite modérée, a récemment déclaré que le « sectarisme islamique » crée « des problèmes en France ». Mais il a également déclaré voici peu que si un Etat palestinien n’est pas créé très bientôt, Israël sera « la principale menace pour la paix mondiale ».

Il y a trois ans, le philosophe français Alain Finkielkraut a publié un livre intitulé L’identité malheureuse, dans lequel il décrit les dangers inhérents à l’islamisation de la France et les désordres majeurs qui en découlent. Juppé avait choisi un slogan de campagne destiné à contredire Finkielkraut: « L’Identité Heureuse ».

Depuis la parution du livre d’Alain Finkielkraut, d’autres livres pessimistes ont été publiés et sont devenus des best-sellers en France. En octobre 2014, le chroniqueur Eric Zemmour a publié Le suicide français. Il a publié aussi, voici quelques semaines, un autre livre, Un quinquennat pour rien. Il y décrit ce qui arrive à la France en trois mots: « invasion, colonisation, explosion ».

Zemmour définit l’arrivée de millions de Musulmans en France au cours des cinq dernières décennies comme une invasion et l’arrivée récente de hordes de migrants comme la suite de cette invasion.

Il décrit la création de « zones interdites » comme la création de territoires islamiques sur le sol français, et comme relevant d’un processus de colonisation.

Il écrit que les éruptions de violence qui se propagent sont des signes d’une explosion imminente, et que, tôt ou tard, la révolte gagnera du terrain.

Un autre livre, Les cloches sonneront-elles encore demain?, a été récemment publié par Philippe de Villiers, ancien membre du gouvernement français.

Villiers y note la disparition des églises en France, et leur remplacement par des mosquées. Il mentionne également la présence dans des « zones interdites » de milliers d’armes de guerre (fusils d’assaut AK-47, pistolets Tokarev, armes antichars M80 Zolja, etc.). Il ajoute que les armes ne seront probablement pas utilisées, car les islamistes ont d’ores et déjà gagné.

Dans son nouveau livre, Les cloches sonneront-elles encore demain?, Philippe de Villiers note la disparition des églises en France, et leur remplacement par des mosquées. La photo ci dessus: Le 3 août, la police française anti-émeute a trainé un prêtre et sa congrégation hors de l’église Sainte Rita à Paris, avant sa démolition. La dirigeante du Front National Marine Le Pen a déclaré, furieuse: « Et s’ils construisaient des parkings à la place des mosquées salafistes, et non à la place des églises? » (Source de la photo: RT vidéo, capture d’écran).

Capture

Le 13 novembre, la France a commémoré le premier anniversaire des attentats commis à Paris. Des plaques ont été posées à chacun des endroits où des gens ont été tués. Les plaques disent: « A la mémoire des victimes blessées ou assassinées lors des attentats ». Aucune mention de la barbarie djihadiste ne figure. Dans la soirée, le Bataclan a ouvert à nouveau ses portes, avec un concert de Sting. La dernière chanson du concert s’appelait Inshallah: « si Allah le veut ». La direction du Bataclan a interdit à deux membres du groupe américain Eagles of Death Metal, qui était sur scène quand l’attaque a eu lieu, d’entrer dans la salle. Quelques semaines après les attentats, Jesse Hughes, le chanteur du groupe, avait osé critiquer les Musulmans impliqués et présents. Le directeur du Bataclan a déclaré concernant Hughes : « Il est des choses qu’on ne peut pardonner ».

Source : GATESTONE par Guy Millière 5 décembre 2016

Traduction du texte original: France on the Verge of Total Collapse

Lire aussi : https://uncitoyenindigne.wordpress.com/?s=DELITE

 

Publié dans ACTUALITE, ANALYSE, FRANCE | Tagué , , | 1 commentaire

LE SOCIAL NOUS ÉTOUFFE…

Dépenses sociales: trop, c’est trop!

La France et l’Europe représentent, à elles seules, la moitié des dépenses sociales du monde entier !

Cette situation ne semble pas inquiéter outre mesure nos concitoyens car, pour eux, cela reste abstrait et, finalement, c’est tant mieux pour le peuple.

Étudions un peu plus en détail les chiffres (que je présenterai en euros pour faciliter la comparaison).

La France : à elle seule, elle représente 15 % des dépenses sociales mondiales. Les dépenses sociales cumulées représentent 33 % du PIB, soit environ 725 milliards d’euros (dont 584 pour les seules dépenses de retraite, assurance maladie et prestations familiales). Rapporté au nombre d’habitants (enfants et bébés compris), on arrive au chiffre de 11 000 € par tête et par an.

L’Europe sans la France représente 35 % des dépenses sociales mondiales. Une simple règle de trois nous donnera le montant des dépenses de cette population, soit environ 1 700 Mds €. Rapporté au nombre d’habitants (520 – 65 = 455 millions d’habitants), soit 3 740 € par tête et par an. C’est déjà trois fois moins que chez nous !

Le monde sans l’Europe : 50 % des dépenses mondiales. Même calcul et ça nous donne, cette fois, une dépense sociale de 2 400 Mds €. Rapporté au nombre d’habitants (7 000-520 = 6 480 millions d’habitants), cela donne 370 € par tête et par an – soit 30 fois moins que notre pays !

Sommes-nous trente fois plus heureux que le reste du monde ?

Sommes-nous trois fois plus heureux que les autres membres de l’Union européenne ?

Les enquêtes montrent que c’est plutôt l’inverse, car nous sommes en queue de peloton pour le « bonheur ressenti ».

Mais une chose est certaine : nous sommes un des pays où le chômage est le plus élevé !

En ne dépensant pas plus que l’Allemagne, nous économiserions pas loin de 200 Mds €, c’est-à-dire que nous n’aurions plus de déficit, tandis que les impôts pourraient baisser.

À vous de jouer, M. Macron !

Source : les 4 vérités /Goudron Claude

 

Publié dans ACTUALITE, ECONOMIE, PROTECTION SOCIALE, SOCIAL | Tagué , , | Laisser un commentaire

POUR MIEUX COMPRENDRE

Éric Zemmour dévoile « les vraies raisons de la purge en Arabie saoudite »

BILLET – Le prince héritier a fait arrêter des princes milliardaires et une trentaine de personnalités du royaume saoudien.

« On l’appelle MBS, comme JFK ou VGE. Cela fait moderne, américain, jeune et fringant », lance Éric Zemmour. « À 32 ans, Mohammed ben Salmane est incontestablement jeune, et le prince héritier saoudien a montré qu’il n’avait pas froid aux yeux », poursuit le journaliste, qui évoque « une poigne de fer qui fait songer à celle de Poutine, qui avait de même réglé leur compte aux oligarques russes ». Il fait néanmoins remarquer qu’en terre d’Islam, « les conflits politiques sont toujours religieux ».

« L’Iran chiite reste l’obsession de l’Arabie sunnite. Depuis la révolution iranienne de 1979, l’Arabie saoudite faisait de la surenchère : c’était ‘plus musulman que moi, tu meurs’. Chacun des deux adversaires voulait montrer aux masses arabes et au monde que son islam était le plus pur et le plus farouche », décrypte Éric Zemmour.

Source: Eric Zemmour/RTL

Publié dans ACTUALITE, ANALYSE, ARABIE SAOUDITE, INTERNATIONALE, MONDE ARABE | Tagué | Laisser un commentaire

VU SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

liberté

Dans notre belle démocratie ?

hypocrite

terreur

Eh oui, un ballon ça monte, un rien les étonne nos politiques…

 

 

signe

 

De quoi s’agit’il dans cette affaire ?

Ah oui ! Du respect de la religion…des autres.

 

 

 

Publié dans ACTUALITE | Tagué , , | Laisser un commentaire

UNE RÉVOLUTION EN MARCHE !

Si on la laisse se développer, si on ne l’enterre pas… Pourvu que ce Monsieur ne dérange pas trop de monde… et qu’il n’ait pas un « fâcheux accident » ! Si ça marche… pourvu que les pétroliers ne le fassent pas… disparaitre…  Ça paraît tellement inattendu…Les grands groupes, comme EDF ne vont pas le laisser faire… Espérons que cet ingénieur pourra résister aux nombreuses pressions auxquelles il ne manquera pas d’être confronté. Son ou ses brevets rachetés pourraient disparaitre aux oubliettes comme le moteur à eau, par exemple… Ses explications sont claires, courtes et convaincantes. Ça laisse rêveur…

 Cet ingénieur français a la solution pour stocker l’énergie solaire et accélérer la transition énergétique…

Capture

Si la production d’énergies renouvelables augmente, le stockage de ces dernières reste une question épineuse à laquelle les chercheurs veulent apporter une réponse adaptée et la plus saine possible. André Gennesseaux, ingénieur en mécanique et co-fondateur de l’entreprise Energiestro, pense avoir trouvé une solution alternative aux batteries qu’il décrit comme révolutionnaire : le stockage grâce au béton. Explications…

La société française Energiestro a conçu un nouveau type de volant d’inertie en béton compressé, capable de stocker de l’électricité provenant de centrales solaires à un prix défiant toute concurrence. Premiers tests courant 2017.

Les méthodes pour stocker l’énergie solaire existent, mais elles sont chères. La faute aux matériaux utilisés dans les batteries ou dans les « volants d’inertie » (en acier ou matériaux composites), ces cylindres qui tournent et transforment l’énergie solaire en énergie cinétique.

Pour faire baisser leur prix, André Gennesseaux, fondateur d’Energiestro (Eure-et-Loir) a eu une idée originale : fabriquer un nouveau type de volant avec du béton compressé, qui résisterait à la force centrifuge.

Un prototype d’une tonne capable de stocker une heure d’électricité bientôt testé

Un prototype d’une tonne (1 m) va être testé en 2017. Grâce à un nouveau procédé de lubrification, il permettrait de stocker une heure d’électricité à un prix défiant toute concurrence : « 2 centimes du kWh, contre 10 pour une batterie. »

La commercialisation est prévue pour 2018, afin de lisser la production des centrales solaires et la consommation domestique. Un premier pas avant d’élargir l’utilisation de ce volant pour stocker six ou sept heures d’électricité -le temps d’inactivité des panneaux solaires.

A lire aussi :

D’autres énergies dont ne parle jamais :

 

Publié dans ACTUALITE, ECOLOGIE, ENERGIES, ENVIRONNEMENT, PLANETE, POLLUTIONS | Tagué , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

LE DOUTE S’IMMISCE…

Je m’indigne, tu t’indignes, il s’indigne, nous nous indignons, vous vous indignez, ils s’indignent…. Je dénonce, tu dénonces…. Etc. Je révèle, tu révèles…. (Vous avez compris le principe) Des politiciens véreux, corrompus, la main mise de la caste sur nos libertés, leur emprise de plus en plus forte sur le pouvoir, le détournement des lois, de l’argent de nos impôts, rien n’y fait,

athena

On a pu penser, on aurait pu penser, on eut pu penser …lors des dernières élections, qu’un vent de liberté allait nous apporter un changement tant espéré, un vrai retour aux fondamentaux de la république, un vrai principe d’égalité, sur le statut des individus, la répartition des impôts, etc.… que l’étau sur nos libertés allait se desserrer, mais où dans ce pays, existe-t-il encore un vrai espace de liberté ? Même le nombre de poules dans son jardin est limité ! Où les propriétaires d’un coq seront condamnés si leur bête fait ce pourquoi elle est au monde, annoncer le lever du soleil. J’en passe et des meilleures, histoires de grenouilles, d’ânes, etc.….Ce pays est devenu le royaume de la bêtise. Et, la justice qui devrait avoir autre chose à faire, suit.

La fraternité, quelle fraternité ? Celle qui consiste à nous laisser piller, envahir par une immigration, non pas subie, mais bien voulue, coordonnée, programmée par les accords Eurabia devenus Eurislam. Accords signés par l’Europe en toute connaissance de cause, mais dont personne ne parle. (Voir ci-dessous). Le lavage de cerveaux est permanent, soutenu par les médias complices de cette trahison !

France Populaire

On a pu penser, on aurait pu penser, on eut pu penser …lors des dernières élections, qu’un vent de liberté allait nous apporter le changement tant espéré, car un temps, très court, il a semblé que le remplacement des politiques avait été provoqué par le peuple, les citoyens. Mais maintenant, nous savons de façon certaine et avérée que c’est une partie de la caste, la plus puissante, la finance qui a pris le pouvoir et placé son homme de paille pour mieux nous piller, nous voler, nous spolier… S’attaquant à ceux même, qui par leur travail, j’ai nommé les retraités, avait créé les richesses, qu’ils se permettent aujourd’hui de dilapider sans remords. Allant même jusqu’à taper dans le pécule, patiemment, longuement, mis de côté  dans les caisses de retraite. Voilà le vrai scandale de cette époque, et ce n’est pas la pantomime de la soi disant gauche insoumise, ou de la droite qui soi-disant se cherche désespérément qui me fera penser différemment. Tout le monde a son rôle dans cette parodie de démocratie et le tiendra jusqu’au bout, jusqu’à ce que nous soyons définitivement à genoux. Bande de traîtres, de salauds, de couards !!!

Réfléchissez un peu, on n’a jamais payé autant d’impôts, jamais, et rien ne va. L’éducation nationale, la santé, la police, l’armée. Tout se délite, tout part en vrille, et une vrille ce n’est pas toujours récupérable… Donc ce fric, s’il n’est pas consacré au fonctionnement de nos institutions, il disparaît bien quelque part ?

taxes

On traitait Hollande d’enfumeur, mais rien n’a changé, rien !!!! Et ce ne sont pas nos modestes interventions en tweets, blogs divers, etc. qui vont y changer quelque chose. Mais ne désespérons pas… jamais !

Citoyen indigné.

Lire aussi :

https://uncitoyenindigne.wordpress.com/2016/04/13/a-force-de-regarder-ailleurs-de-faire-les-ignorants-nous-finirons-nulle-part-3/

https://uncitoyenindigne.wordpress.com/2015/09/29/rt-les-voleurs-de-pouvoir-de-lindignation-a-la-revolte-caste-politique/

https://uncitoyenindigne.wordpress.com/2016/10/11/vingt-minutes-pour-comprendre-pourquoi-leurope-se-laisse-envahir-par-lislam/

https://uncitoyenindigne.wordpress.com/?s=eurabia

 

Publié dans ACTUALITE, FRANCE, IMMIGRATION, IMPÔTS, LES PILLARDS DE LA RÉPUBLIQUE POURSUIVENT LEURS RAZZIAS | Tagué , , , , | 6 commentaires

APHORISMES & CITATIONS

1920

Complètement visionnaire cette personne, ça fait donc un siècle, sinon plus que ça dure et rien n’a vraiment changé et finalement ,

politique.JPG

Publié dans ACTUALITE, APHORISMES & CITATIONS, FRANCE | Tagué , | Laisser un commentaire

QUEL AVENIR ?

avenir2

Quand le « progrès » amène l’homme vers son déclin.

Aujourd’hui nous avons une certaine idée du progrès, nous pensons que notre technique est l’unique facteur d’évolution de notre espèce. Nous voyons bien aujourd’hui que des nouveautés technologiques amènent à des changements sociaux appelés plus communément « progrès social », mais bien souvent ces dits « progrès » ne sont en rien un progrès. Mais ces deux facteurs font oublier deux autres facteurs qui sont les plus importants à mes yeux : le facteur de l’intelligence et du corps.

Est-ce que ces 2 facteurs sont en constante évolution d’après vous ?

Vous savez quand j’étais enfant, j’avais une idée du progrès assez naïve. Je pensais que les programmes scolaires allaient être de plus en plus durs, créant au fur et à mesure que le temps passe, des enfants plus brillants que nous l’étions. Je pensais que la majorité de la population serait dans des métiers intellectuels. Je pensais que nous serions en meilleure santé physique, plus fort, plus grand. Mais est-ce que ce progrès véritable voit le jour ?

-Baisse des programmes scolaires chaque année.

-Augmentation de l’obésité dans les sociétés développées ou d’une maigreur de plus en plus visible chez nos hommes.

-Baisse sensible de la qualité de tous nos aliments même s’ils sont Bio.

Comment peut-on voir encore une notion de progrès autre que celle de la technique ? Car moi je ne vois qu’un progrès du déclin et de la laideur.

Alors que les machines nous remplacent petit à petit, que faisons-nous ? Au lieu d’augmenter le niveau scolaire, et d’avoir une vision d’avenir projeté dans la spécialisation des métiers qui sont à la pointe de la science et de la technologie, nous faisons l’inverse ! Le niveau de nos enfants baisse et nous proposons le revenu universel ! Mais quelle finalité a tout cela ? Une société où les Hommes vivent uniquement pour leur propre bonheur et leurs loisirs ? Une société où tous les Hommes et toutes les femmes sont égaux dans leur médiocrité ? Une société où les puissants pourront remettre légitimement en cause notre droit de vote, sachant qu’une démocratie ne fonctionne qu’avec un peuple éclairé ?

Toutes ces questions ont le mérite d’être posées, car l’homme a toujours la fâcheuse tendance de ne pas se poser les bonnes questions sur ce qui arrivera dans plusieurs dizaines voire centaines d’années.

« Après moi le déluge » comme dit le dicton.

Quand certains voient un progrès dans la démocratisation de certaines technologies, moi je vois un facteur de plus qui va amener l’homme vers son déclin. Prenons l’exemple d’une de ces avancées techniques qui a amené l’homme à son inintelligence (abrutissement, abêtissement) : Les écrans.

Aujourd’hui, nous sommes de partout entourés d’écrans. Quand ce n’est pas la télévision, c’est notre ordinateur, et quand ce n’est pas cet ordinateur, ce sont nos fameux téléphones portables. Ainsi, les écrans nous ont enlevé la possibilité de nous retrouver seuls avec nous-mêmes. Ces écrans ont été la « libération » de notre ennui, car pas une seule seconde ne se passe sans qu’il n’arrive quelque chose de nouveau sur ces écrans. Nous pouvons regarder des films, des séries, jouer aux jeux-vidéos, regarder des vidéos sur youtube, regarder les infos. De ce fait, l’Homme peut s’il le souhaite ne jamais s’ennuyer juste avec des écrans. L’Homme d’aujourd’hui peut même se satisfaire sexuellement avec ces écrans, le rendant malade, et incapable d’avoir des rapports sexuels normaux.

Oui, nous avons enfin tué notre ennui, mais est-ce une avancée ? Sachant que l’ennui permettait de se recentrer et de penser comment l’on pouvait utiliser ce temps précieux de manière intelligente. Mais grâce à ces écrans au lieu d’utiliser ce temps pour quelque chose d’utile, nous le remplissons par du vide, du virtuel.

Nous avons coupé l’Homme de lui-même.

Mais nous voyons aussi que l’Homme l’a rempli par autre chose, le présent. Et cette nouvelle ère des écrans nous a amené tout droit vers ce quoi allait la civilisation. C’est-à-dire le nihilisme, qui est l’absence de sens et l’anéantissement de toutes les anciennes valeurs. Mais dans ce néant une seule chose peut subsister, le présent, c’est la seule chose qui a du sens désormais. D’ailleurs, la phrase en vogue de notre temps n’est elle pas « profite de l’instant présent et lâche toi !» ?

En évacuant de nos esprits notre passé et notre futur, nous pouvons enfin cesser de penser et de réfléchir pour ressentir, et avoir du plaisir. De ce fait, nous sommes dans un temps où le loisir et le plaisir sont plus importants que la réflexion et la recherche de la vérité. Donc finalement rien de tel que la télévision et internet pour ces choses-là qui est la promotion permanente de l’instant présent.

Les conséquences de cet éternel présent sont visibles aujourd’hui. La recherche du buzz, la recherche de la sensation forte, mais pas la recherche de la réflexion. Le temps long n’existe plus, nous n’avons plus de vision d’ensemble ni de hauteur de vue. Chaque événement se succède en oubliant ce qui s’est passé précédemment, faisant une bouillie d’information désordonnée.

Nous perdons notre mémoire.

Mais il ne faut pas oublier le facteur de l’argent qui régit notre monde et celui de nos écrans. Et il est forcément plus vendeur un titre d’article qui va parler de la vie privée de certains politiques qu’un titre où il sera question de Baudelaire et de la décadence par exemple. Encore une fois, la réflexion perd face à la facilité de la médiocrité.

De ce fait dans ce temps où nous ne pensons plus dans un lointain passé et un lointain futur, l’homme est condamné à vivre dans l’absence de sens qu’est le présent. Et si la vie n’a pas de sens a quoi cela sert d’apprendre, à quoi cela sert de vivre des choses difficiles ? Et c’est là que nous allons chercher éperdument le bonheur, en édulcorant tout ce qui nous fait souffrir, pour ne garder que le plaisir.

C’est pour cela que dans cette configuration comment peut-on avoir une idée de progrès de l’intelligence et du corps ? Car ce n’est pas dans la facilité et le plaisir que l’homme pourra se perfectionner et parvenir à quelque chose de grand et de beau dans son corps et son esprit, mais dans la difficulté. Malheureusement, la difficulté est tout ce que l’on veut enlever dans notre mode de vie. Alors comment pouvoir se construire dans un néant aseptisé où plus aucune chose ne nous stimulerait?

Peut-être qu’un jour la technologie nous permettra de ne plus utiliser nos jambes pour pouvoir marcher, encore dans un souci de confort. Peut-être qu’un jour les machines nous satisferont sexuellement, pour plus de confort, cela commence déjà avec la pornographie actuelle. On peut imaginer dans cette idée de progrès que les hommes légueront la réflexion aux dits « intellectuels », pour que l’on ne s’occupe plus que de notre bonheur. Mais où va-t-on ? Est-ce cela notre idéal ? Un Homme satisfait de part en part, n’ayant plus aucune raison d’évoluer et de se surpasser ?

Il faudra vous poser la question, vous en tant qu’individus, si la société qui est en train de se dessiner, c’est-à-dire un transhumanisme, où l’Homme laid et vil pouvant vivre plus de 200 ans est vraiment ce que vous désirez. Car quand cette société ultra technique aura vu le jour, plus aucune once de liberté ne sera disponible pour un retour en arrière.

L’évolution de la technique doit obligatoirement s’accompagner d’un progrès de l’Homme, dans son corps et son esprit, car si ce n’est pas le cas, nous serons dominés par la technologie et toutes ses nouveautés. Aujourd’hui, nous le voyons bien, tout progrès technique amène un changement dans la société et nos vies sans notre véritable accord. Voulons-nous nous faire dicter notre mode de vie par tous les changements technologiques qui arrivent ?

Non, tout ce qui est nouveau n’est pas toujours meilleur pour l’homme.

Le véritable progrès commencera quand l’Homme sera assez fort pour dominer la technologie, et non se faire dominer par elle. Le progrès commencera à partir du moment où l’homme aura une vision de l’avenir autre que la vision de sa propre vie en tant qu’individu. L’individualisme a ses bons côtés mais aussi ses mauvais. Son mauvais côté est de croire que nous pouvons exister et avoir un avenir individuel sans un avenir collectif lointain. Nous sommes tous liés. Tous nos futurs sont liés et il serait peut-être temps de se rendre compte de cela. Car tout ce que nous faisons actuellement est en dépit de toute vision d’avenir.

Soyez en sûr, si vous ne voulez pas réfléchir à une autre vision de l’avenir, cet « idéal » déjà mis en place ne risque pas de se voir bousculer. Eux, ont un idéal, mais nous autres, qu’avons nous à proposer en face de cet idéal si ce n’est de contester ces changements de société sans avoir une autre vision de l’avenir ?

Il est grand temps qu’un autre idéal, un idéal où toutes ces fausses valeurs altruistes, de l’amour de son prochain, d’égalité dépravée, et de nivellement par le bas arrivent à leurs termes pour créer une nouvelle morale en accord avec nous même dans notre nature la plus profonde.

Revenir à la nature, non pas pour revenir en arrière, mais pour plus de grandeur, pour voir arriver un nouveau type d’homme supérieur grâce à son éducation physique et culturelle, enclin à vivre dans ce monde ultra technique, où l’homme d’aujourd’hui, s’il ne change pas, sera dépassé.

Le temps des petits plaisirs arrive à sa fin dans n’importe quelle configuration d’avenir. Il faut à présent se réveiller. Nous avons un choix, soit de vouloir d’un Homme assez fort mentalement et physiquement pour maîtriser des pulsions viles qui iront le pousser à utiliser des technologies qui le dépravent et le rendent faible, soit de vouloir un homme vil, non éduqué enclin à vouloir combler toutes ses petites envies avec cette technique. Le choix qui s’offre à nous, c’est de soit vouloir que l’homme reste homme en s’améliorant par une éducation le rendant meilleur, soit de vouloir d’un Homme qui n’a rien d’Homme, amélioré par la technique, tout en continuant de se dépraver pendant qu’une minorité dirige. Moi en tant qu’Homme, je choisis la liberté par la force de l’esprit plutôt que la dictature des pulsions qui rendent l’Homme faible.

Et parce qu’il faut se changer soi-même pour changer le monde, vous avez toutes les cartes en main pour changer votre monde.

Source : Blog Un homme de lettre

avenir 3

Note de Citoyen Indigné : Il me paraît que l’humanité a besoin d’un sursaut ou d’un électrochoc, car, Aujourd’hui nous allons plutôt vers un désastre total.

Publié dans ACTUALITE, HUMANITE | Tagué | 1 commentaire