C’EST QUOI CE SOUK ?

Une autre bizarrerie de « l’affaire Théo », mais si c’était cela la vraie version des faits ? Ce qui est bizarre, dans cette affaire, c’est que le dossier médical dans son entier est sous scellés, et que l’équipe qui a eu des informations médicales concernant l’intervention chirurgicale est tenue au secret absolu, avec de sérieuses menaces en cas de fuites à la presse.

L’opération, suture de 10 cm de rectum, ce qui signifie coupure par objet tranchant et non contondant comme une matraque, n’est pas en faveur de l’intromission d’un objet mais bien d’une blessure par objet contenu dans le rectum. Que contenait le rectum de Théo ? Probablement un contenant (tube de verre contenant coke, cachets d’ectasie, etc..) qui s’est brisé pendant la lutte avec la police.

Aucune des vidéos des caméras de vidéosurveillance (auxquelles le public n’a pas eu accès) ne montre un policier enfonçant une matraque dans le fondement de Théo (en fait les médias et le gouvernement l’appelle affectueusement Théo mais on peut parler de racaille car c’est lui qui est venu se battre avec les policiers).

Donc on est fondé de penser que le dénommé Théo cachait dans son rectum un genre de tube à essai en verre, contenant de la drogue, et qu’il a été blessé durant la lutte avec la police.

Et souvenez vous du début de l’affaire, il a bien été dit sur toutes les chaînes qu’il avait refusé l’examen médical que lui proposaient les policiers.

Conclusion, nous aimerions que le compte rendu opératoire de cette racaille soit divulgué (étant médecin je sais que la loi le protège), alors nous ne saurons jamais la vérité sauf que Hollande offrait à Léornarda de venir le rejoindre à L’Élysée et qu’il souhaite que Théo le livre en Dope de qualité.

Qui peut voir dans la matraque ci dessous un angle coupant capable de faire une entaille dans un boyau (je peux vous dire qu’un gros intestin çà résiste pas mal au scalpel ou au bistouri)

Source : Facebook le 20 02 2017

Voir aussi : https://uncitoyenindigne.wordpress.com/2017/03/22/cest-quoi-ce-souk/

Publié dans ACTUALITE, FAITS DIVERS, FRANCE, POLICE, POLICE | Tagué , | 1 commentaire

MAD. ROYALE ! 1 SYSTÈME À SUBVENTIONNER !!!

Une découverte géniale et prometteuse…

Cet ingénieur a obtenu le Prix de l’innovation du Concours EDF Pulse 2015… Ça le situe et lui donne du crédit…

Ça paraît tellement inattendu…

Les grands groupes pétroliers vont-ils laisser faire…

– Espérons que cet ingénieur pourra résister aux nombreuses pressions  auxquelles il ne manquera pas d’être soumis.

– Ses explications sont claires, courtes et convaincantes.

Publié dans ACTUALITE, ECOLOGIE, ENVIRONNEMENT, NOUVELLES TECHNOLOGIES, PLANETE, RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE, RESSOURCES, SCIENTIFIQUE | Tagué , , | Laisser un commentaire

LA BELLE ÉVOLUTION DE LA SOCIÉTÉ FRANÇAISE

Les moutons, c’est pour les victimes d’endormissement tardif, elles peuvent les compter. Nous-autres, ça fait longtemps qu’on nous endort face au problème!

Ils font vraiment comme chez eux, au bled !!! Des moutons sur les balcons….

mouton1.JPG

Descente de police à Marseille, à la recherche de stupéfiants au domicile d’une jeune dealeuse !!!

 mouton2.JPG

Découverte d’une boucherie clandestine halal, exploitée par ses parents dans leur logement !!!

Ce que vous voyez c’est la France de demain. C’est la désintégration de notre pays,  en marche vers l’obscurantisme …

 Sur le balcon d’une H.L.M. rénovée, dans les parties communes de l’immeuble

mouton3.JPG

    Qui habiterait dans cet immeuble H.L.M. s’il y avait un logement de libre??

mouton4.JPG

LE CHOC DES CULTURES ET DES TRADITIONS ? C’EST LA FRANCE DU 21ÈME SIÈCLE !!!,

La faute à qui ? À tous nos politiciens qui ont fermés les yeux, depuis « 81 »,  qui pratiquent la démagogie à outrance pour se constituer un électorat de substitution !

Au cas où vous ne comprendriez pas bien, notez le doigt d’honneur sur la dernière photo….!!! Et essayez, vous,  d’ouvrir un commerce, quel qu’il soit et qui ne respectera pas d’une manière ou d’une autre leurs sacro-saintes putains de normes !!!

Source: web

 

 

 

 

Publié dans ACTUALITE, FRANCE, SOCIETE | Tagué , , | Laisser un commentaire

C’EST QUOI CE SOUK ?

L’oncle de Théo ministre au Congo : et les 670.000 euros détournés ?

 tH2O

Thomas Luhaka Losenjola n’est autre que l’oncle de Théo Luhaka et il est aussi accessoirement un homme politique du Congo-Kinshasa.

Il est successivement député, président de l’Assemblé nationale et vice-premier ministre. Il occupe actuellement le poste de ministre des Postes et Télécommunications (PT) et des Nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC)

Ceci expliquerait donc cela… Cet empressement de François Hollande à se rendre au chevet du malade.

Cet empressement à décrire ce jeune homme comme un garçon bien sous tout rapport parait plus clair maintenant.

Tonton est ministre au Congo ! Ça c’est chouette ! C’est le Graal !

Il y a la matière à creuser.

Comment interpréter le silence de l’Etat suite aux révélations d’escroquerie quant aux investigations des policiers du SDPJ 93 qui auraient montré que huit membres de la famille Luhaka, ont perçu d’une association plus de 170 000 euros par virement, dont 52 000 euros sur le seul compte de Théo.

Tous embauchés par qui ? Par le grand frère de Théo, qui serait aussi le fils de ce ministre…. dont un article congolais parle ici.

http://www.sangoyacongo.com/2017/02/escroquerie-mickael-luhaka-fils-dun.html

Donc on a un neveu et un fils de ministre, une escroquerie via une association arrosée légalement par l’Etat. Pour notre bonne (et généreuse) gauche moralisatrice, républicaine, progressiste, pseudo-laïque, bien-pensante, continuer d’acheter un semblant de « paix sociale » et entretenir son électorat, est à ce prix.

Cette affaire Théo n’est que la partie immergée de l’iceberg. Dans certaines villes de banlieues, il est courant « d’arroser » certaines associations afin d’acheter la paix.

Enfin… Pas pour longtemps ! La preuve, la France s’embrase !

Ces associations emploient ainsi souvent des délinquants notoires qui, bien entendu, ne travaillent pas et touchent leur salaire tous les mois.
Ces délinquants sont alors appelés « grands frères » par les mairies concernées, et ils font du rabattage dans les banlieues au moment des élections municipales.
Je suis étonnée que les magistrats s’intéressent aussi peu à ces associations. Et on reproche sans rire aux maires FN de sucrer des subventions à des associations de ce genre !

Il existe beaucoup d’autres moyens d’acheter la paix dans les « quartiers », par exemple les emplois fictifs dans certaines mairies, les voyages offerts, l’octroi de logements HLM voire même la réservation de places éligibles sur les listes de candidats aux élections municipales.

C’est ainsi que d’anciens délinquants se retrouvent conseillers municipaux et parfois adjoints au maire chargés de la jeunesse et des sports.

Après les différents scandales des associations de « dé-radicalisation »qui ne servent a rien, voici encore un scandale en perspective.

http://www.la-croix.com/France/Securite/Un-rapport-denonce-lechec-politiques-deradicalisation-2017-02-22-1200826712

Pendant ce temps là, on ne parle que de l’affaire Fillon qui tombe à pic, et comme par hasard du calendrier, on s’en prend aussi au FN et à Marine Le Pen. En deux ans 670.000 € pour cette association ! Meilleurs que les Fillon ! En deux ans, presque autant que Pénélope Fillon en 25 ans !

Mais ce n’est pas grave, le gouvernement, les médias et la justice les protègent.

theo

Quand Hollande ira-t-il saluer les Fillon ? Et Madame Le Pen? François Hollande, Elise Lucet, Frank Ribéry, Patrick Bruel et ses potes, ils en disent quoi ? Et SOS Racisme, la LDH ? Ils font quoi maintenant ? Et nos chers étudiants, nos chers casseurs, nos chers antifas, toujours prêts à manifester pour une cause qu’ils prétendent juste,

Ils disent quoi maintenant ?

Vous affolez pas, c’est une affaire qui se terminera en eau de boudin. RAS partout. Pertes et profits, circulez, y a rien à voir !

Et pourquoi on n’en parle pas ? Parce que les médias nous saturent depuis un mois avec le Pénélopegate….Ne peuvent pas être partout !

Et surtout s’ajoute la pseudo affaire des emplois fictifs du FN ! Il faut bien tracer la route de frère Macron. Non mais !

Oh l’ironie des médias qui ont parlé de cette « affaire Théo », pendant des semaines pour remettre en cause la crédibilité de la police.

Oh l’ironie de François Hollande qui a serré la main de l’homme qui a profité de la « bienveillance » de l’État via une association bidon.

La corruption est à tous les étages, mais où est donc passé Le Canard enchaîné ?

Bizarre aussi, la réaction du maire qui a insisté sur le fait que cette famille était particulièrement honorable et ses enfants particulièrement recommandables.

Évidemment non puisque tout le monde sait dans ce microcosme de banlieue paisible que le tonton de Théo est ministre au Congo !

Ceci explique cela ! La Géopolitique prime sur les lois de la république !

Libération disait que Théo était un mec bien et hébergeait sur son site le Bondy blog où sévissait l’antisémite, raciste et misogyne Medhi Meklat.
La gauche a encore une fois tout faux sur le plan moral.

C’est maintenant très loin quand la France savait se faire respecter et être écoutée.

Je n’ai qu’une chose a dire : une question : « c’est quoi ce bordel ? »

Source : Riposte Laïque/Alice Chambord

http://breizatao.com/2017/02/23/revelations-theo-luhaka-a-escroque-52-000-deuros-a-letat-sa-famille-plus-de-600-000-euros/

https://blogs.mediapart.fr/freddy-mulongo/blog/090217/affaire-theo-luhaka-hollande-au-chevet-du-jeune-homme-cazeneuve-tonne-melenchon

http://www.liberation.fr/france/2017/02/24/l-opportune-fuite-de-l-enquete-financiere-visant-la-famille-de-theo-l_1550796

 

Publié dans ACTUALITE, FRANCE, LES PILLARDS DE LA RÉPUBLIQUE POURSUIVENT LEURS RAZZIAS, SOCIETE | Tagué , , | 1 commentaire

LA RÉÉCRITURE DE L’HISTOIRE EN MARCHE :

La direction du magazine HISTORIA censure son propre numéro 675 de mars 2003 sur le rôle de la CIA dans la construction européenne et met en demeure l‘UPR d‘en supprimer la reproduction.

hist.JPG

Par une mise en demeure du 17 mars 2017, l’avocat de Sophia Publications, la société éditrice du magazine Historia, a exigé que nous retirions du site Internet de l’UPR la reproduction de l’article « Quand la CIA finançait la construction européenne » de Rémi Kauffer, figurant dans le numéro 675 (mars 2003), que François Asselineau a montré en direct dans le journal de 20h de TF1 du 13 mars. La loi nous oblige à obtempérer.

Nous signalons que ce texte était vieux de 14 ans (édition de mars 2003) et qu’il figurait depuis plusieurs années sur le site Internet d’Historia, auquel notre article renvoyait.

Nous signalons que ce dossier de Rémi Kauffer n’est plus disponible sur le site d’Historia et cela prétendument « pour des raisons techniques ». Le lien est ici : http://www.historia.fr/parution/mensuel-675

histo

== HISTORIA CENSURE HISTORIA ==  La direction du magazine Historia a retiré de son site en ligne le dossier CIA de mars 2003 qui y figurait pourtant depuis des années. Le motif invoqué pour cette soudaine censure est que ce dossier n’est plus disponible « pour des raisons techniques ». La présentation de ce dossier encore en ligne continue cependant à préciser que « Entre 1949 et 1959, les États-Unis vont s’efforcer de contrer les Soviétiques en finançant largement la construction européenne »…

Nous signalons que notre article qui en assurait la promotion et la reproduction figurait sur notre site upr.fr depuis le 13 mars 2014, il y a donc plus de 3 ans.

Si l’avocat de la société éditrice du magazine Historia nous demande soudain de le supprimer après tant d’années de mise en ligne, c’est parce que François Asselineau, alors que démarre la campagne pour l’élection présidentielle, a commencé à faire naître un débat aussi salutaire que nécessaire sur le rôle de la communauté du renseignement américain dans la construction européenne et sur la proximité de certains « pères fondateurs » avec l’administration américaine.

Il mérite d’être précisé ici qu’un « agent de la CIA » n’est pas la même chose qu’un « employé de la CIA » ; certains journalistes ne semblent pas conscients de cette différence.

Dans un éditorial, la rédaction d’Historia a tenu à se désolidariser de façon alambiquée du contenu même du texte de Rémi Kauffer (sans même citer le nom du journaliste).

Nous exprimons notre impatience à connaître sa réaction face à l’article – basé sur des archives déclassifiées – d’Ambrose Evans-Pritchard « Des fédéralistes européens financés par des chefs de l’espionnage américain » (Daily Telegraph, 19 septembre 2000).

Nous continuerons à informer les Français sur ce sujet important, qui permet de comprendre les origines et objectifs de la construction européenne. Nous allons d’ailleurs prochainement publier de nouvelles sources.

Pour finir, il est utile de préciser que le propriétaire de la société Sophia Publications (et donc d’Historia) est, depuis juin 2016, l’industriel et homme de presse Claude Perdriel, soutien officiel de la candidature d’Emmanuel Macron.

Source : Bureau National de l’UPR 18 mars 2017

Voir aussi :

https://uncitoyenindigne.wordpress.com/2016/08/20/pour-mieux-comprendre-rappelons-nous-des-origines-de-leurope-actuelle/

https://uncitoyenindigne.wordpress.com/2015/09/01/rt-les-usa-favorisent-limmigration-de-masse-et-fomenteraient-des-troubles-en-europe/

https://uncitoyenindigne.wordpress.com/2014/09/17/pourquoi-voulez-vous-que-leurope-fonctionne-alors-que-cest-une-creation-americaine/

 

Publié dans ACTUALITE, EUROPE, FRANCE, POLITIQUE, USA | Tagué , , , , , , , | Laisser un commentaire

LA BELLE ÉVOLUTION DE LA SOCIÉTÉ FRANÇAISE

Quelques photos qui illustrent les bienfaits de l’immigration, du multiculturalisme, une chance comme ça, ce n’est pas possible…

Les Français sont chaque jour plus nombreux à être reconnaissants de l’enrichissement culturel qui leur est gracieusement dispensé par la diversité. Malheureusement, il reste une poignée de réactionnaires (Mon Dieu, suis-je un réactionnaire ?) qui font le choix nauséabond de « vivre Français » (Pervers introvertis qui se replient sur eux-mêmes…) alors que le « vivre ensemble » leur tend les bras. Il est temps de leur faire prendre conscience de leurs erreurs en les confrontant à l’évidence : regardons la France d’avant et celle d’après, après quoi ? C’est vous qui voyez…

Un pays paisible

rigueur.JPG

Nous voyons qu’avant, les fascistes se baladaient impunément dans des rues de Paris désespérément mono-ethniques. Fort heureusement depuis, les combattants de la diversité veillent au grain afin que le vivre-ensemble soit préservé. Ici, l’un deux piétine la tronche d’un facho qui l’a, sans doute, bien mérité.

La classe jusque dans le sport

rigueur 2

Alors que les jeunes de l’époque jouaient à des jeux populistes et primitifs tels que le football, les choses ont changé. Sans doute inspirés par Tiger Wood, les jeunes de la diversité se passionnent aujourd’hui pour des sports plus élitistes. Leur passion et leur dévouement sont tels qu’ils se baladent même en ville avec leurs clubs de golf. Des exemples à suivre.

Un peu de pudeur…

rigueur 3.JPG

Incroyable mais vrai : à une époque pas si lointaine, les femmes se baladaient sur les Champs-Elysées déguisées en prostituées. Dieu merci, la diversité a amené avec elle une haute idée de la morale. Ainsi, si les Françaises daignent faire l’effort de s’assimiler aux immigrées, elles auront enfin une chance d’acquérir un peu de l’élégance qui leur a toujours fait défaut.

Le Raffinement…

rigueur 4

Emmanuel Macron nous a rappelé à juste titre qu’il n’existait pas de culture Française. Cependant, grâce à l’enrichissement culturel que nous apporte l’immigration, les choses sont en train de changer… Mais les Français étant intrinsèquement rigides, on ne trouve, malheureusement, encore aucun Kebab au guide Michelin.

lino

Alors que l’immigration Européenne avait permis de relever péniblement le piètre niveau du cinéma Français avec des acteurs de la trempe de Lino Ventura, il a fallu attendre les années 2000 pour voir de vrais talents crever l’écran avec le charisme qui manquait cruellement à la bande à Audiard.

rigueur 4.JPG

On se demande encore comment Jacques Chancel a su captiver son auditoire pendant un demi siècle sans n’avoir jamais eu recours à des procédés comiques tels que le pipi, le caca, et le cucul. Heureusement, les heures les plus sombres de la culture audiovisuelle sont révolues.

Un langage choisi

rigueur 6.JPG

Brassens et Booba ont en commun l’amour du bon mot grivois. Cependant, il nous suffit de comparer certains de leurs vers les plus fleuris pour s’apercevoir que le vrai génie littéraire se trouve du côté du rappeur.

Brassens : « Qui est-ce qui veut me laisser faire, im naturalibus, un p’tit peu d’alpinisme sur son mont de Vénus ? » 

Booba : « Elle roule en Clio, elle a un piercing au clito, j’lui crache dans les chicots, j’m’arrache aussitôt. » 

L’explosion des normes répressives issues d’une société obtuse et rigoriste

rigueur 7

Alors que la plupart des Français, réactionnaires et bornés, avaient l’incongruité de s’asseoir « normalement » dans le métro, on trouve aujourd’hui  des esprits libres qui importent des comportements novateurs afin de bousculer les idées reçues : après tout, qu’est-ce que la normalité ? Sujet hautement philosophique s’il en est…

La douceur de vivre

rigueur 8.JPG

Certains quartiers de Paris, comme Barbès, sont aujourd’hui vibrants, colorés et pleins de vie. On peine à croire qu’il y a encore 50 ans, Barbès était à mourir d’ennui. Pas un seul Tati, aucun multiculturalisme et des trottoirs balayés jusqu’au désespoir. L’horreur de l’ordre et de la rigueur.

Source : Etude socio-ethnique et socio économique circulant sur le web…

 

Publié dans ACTUALITE, CULTURE, DESINFORMATION ORDINAIRE, FRANCE, IMMIGRATION, SOCIETE | Tagué , , | 1 commentaire

OH ! LA BELLE ENTOURLOUPE !!!

L’imposture Macron, Rafik Smati dénonce la mesure la plus ambigüe du programme d’Emmanuel Macron : la limitation de l’ISF à l’immobilier.

Cette mesure est le cas typique de la volonté de Macron :

  • de séduire la droite en réduisant le champ de l’ISF
  • tout en ménageant la gauche en ne supprimant pas cet impôt.

Pourtant, si le libéral Macron était consistant et courageux, il supprimerait totalement l’ISF !

Rafik Smati compare les situations de deux contribuables français, et analyse, comment ils seront traités par le nouvel ISF « à la Macron » :

Premier exemple de contribuables: Soit une famille de retraité qui a travaillé toute sa vie pour se payer un appartement et qui, par héritage, est propriétaire d’une maison à la campagne. Une famille de retraités aux revenus, somme toute modestes.

Second exemple de contribuable : Soit un multimillionnaire, qui a 100 millions d’euros sur son compte, qui possède des voitures de collection, des œuvres d’art, qui vit à l’année dans un palace, et qui est propriétaire d’un yacht …

Et Rafik Smati pose la question :

« Qui des deux contribuables sera considéré par Emmanuel Macron comme fortuné ? »

La logique voudrait que ce soit le multimillionnaire. Et bien non ! Emmanuel Macron considère, avec sa réforme de l’ISF, qu’il veut concentrer uniquement sur l’immobilier, et épargner les fortunes financières. Et donc ce sera le couple de retraités qui sera imposé !

Source : Peuple de France

Voici maintenant la vidéo de Rafik Smati :

Qui est Rafik Smati ?

 Rafik Smati est un chef d’entreprise français de 41 ans et un acteur engagé dans la vie publique.

Il dirige le groupe Aventers (Dromadaire, ooprint…), qu’il a créé et dont il est encore le principal actionnaire.

Animé par la volonté farouche de faire partager ses idées, Rafik Smati a publié plusieurs essais. Dans « French Paradise » (juin 2014) il décrit les conditions de l’avènement d’une France terre d’accueil de l’innovation, de la création, et de l’entrepreneuriat mondial. Dans « Révolution Y : la génération qui va redessiner l’Europe » (2013), il anticipe l’avènement d’une Europe latine portée par les nouvelles générations. « Eloge de la vitesse : la revanche de la génération texto » (2011) est un essai sur le rapport au temps et la fracture générationnelle. Dans « Vers un capitalisme féminin » (2010), il met en lumière les liens de plus en plus étroits en le capitalisme et les valeurs féminines.

Soutenu par plus de 20000 citoyens fédérés dans le mouvement Objectif France, Rafik Smati partage quotidiennement sa démarche et ses idées lors de live-vidéos sur Facebook, qui réunissent chacun plusieurs milliers de participants.

Voir aussi :

https://uncitoyenindigne.wordpress.com/2017/03/05/oh-la-belle-entourloupe/

https://uncitoyenindigne.wordpress.com/2017/01/22/je-ne-peux-pas-suivre-emmanuel-macron/

 

Publié dans ACTUALITE, ANALYSE, FISCALITE, FRANCE, IMPÔTS, POLITIQUE | Tagué , , , , | 1 commentaire

LE « JULIEGATE » OU L’AFFAIRE GAYET…

JULIE

Pendant qu’on nous lave le cerveau avec l’affaire FILLON, il se produit en France des événements  encore plus scandaleux, car totalement illégaux. Par exemple, la Garde rapprochée de Julie GAYET – Maîtresse de HOLLANDE – Coûte 400.000 € par an à l’Etat. 400.000 € pour 1 an soit 1096 € par Jour sans compter les à-côtés que nous ignorons.

Et tout cela à quel titre ? Légalement, vis-à-vis de l’État, elle n’est pas du sérail, elle n’appartient à aucun grand corps de l’État justifiant d’une protection rapprochée. Elle n’est pas l’épouse… Elle est la favorite en titre. (C’est là, soudainement, que nous voyons l’évolution des mœurs depuis l’ancien régime… Aucune.) Mais, curieusement personne n’en parle, et pourtant c’est énorme… Les lobbys de la justice et du monde médiatico-politique sont étonnamment discrets, muets, silencieux, absents. Ce grand silence équivaut donc à une large approbation. C’est donc, encore et toujours, un camouflet au visage du peuple, un bras d’honneur à la France et à la pseudo démocratie qu’ils nous imposent… Les voleurs de pouvoir et du reste…Les pillards de la république.

Il est grand temps de répliquer et de le rappeler au bon peuple. Il est grand temps de réagir, d’arrêter d’être béat, d’avaler -sans regimber- toutes les couleuvres, tous les « Ragots » des Journalistes TV et presse qui, tous, profitent grassement de « l’assiette au beurre ». Que je me souvienne, les godasses de Roland Dumas, en son temps, n’ont pas fait un tel remue ménage.

Il est urgent, à notre tour, de se bouger pour faire savoir cela aux Français soi-disant désabusés par l’affaire FILLON. Alors à quand le « juliegate » Qu’on se le dise… À diffuser sans modération.

Citoyen Indigné.

Lettre ouverte de Bernard Debré à François Hollande

 
Monsieur le Président de la République,

Vous avez, lors de l’un de vos déplacements, avant la fin définitive de votre mandat, demandé que les candidats à votre succession soient exemplaires.

Cela nous changera de votre quinquennat dont voici quelques rappels.

Après avoir abandonné la mère de vos enfants, Ségolène Royal, qui ne supportait plus vos incartades, vous avez été élu avec comme « amie », pour ne pas utiliser le mot « maitresse », Valérie Trierweiler. Aucun lien officiel ne vous liait à elle, ni le mariage, ni le PACS, ni le concubinage notoire. Rien. Mais elle a revendiqué le rôle de première dame, rôle qui n’existe pas dans notre République. Dès la Place de la Bastille pour fêter votre élection, elle a commencé à faire des siennes. Après avoir embrassé Ségolène Royal sur les deux joues, elle a exigé, elle, d’être embrassée sur la bouche. La France a souri, avec tristesse.

Mais elle a continué. Vous souteniez Ségolène Royal aux dernières élections législatives. Par jalousie, elle a soutenu Olivier Falorni. Passons. Elle vous a accompagné dans vos voyages officiels et a bénéficié d’avantages importants conférés normalement à l’épouse du chef de l’État : voiture avec chauffeur, gardes du corps, services de l’Elysée mis à sa disposition… Elle a fait dépenser à l’État de grosses sommes, tout en étant uniquement votre maîtresse.

Puis, patatras, le magazine Closer a dévoilé une autre de vos liaisons : Julie Gayet. Votre photo à l’arrière d’un scooter, casqué pour ne pas être reconnu, les policiers en faction rue du Cirque, d’autres vous livrant le matin des viennoiseries pour le petit-déjeuner… cet épisode a fait rire (jaune) la France. Votre histoire devenant véritablement minable et surtout très loin de l’exemplarité que vous prônez maintenant. C’est moins votre infidélité que l’utilisation des fonds publics et des services de police formé pour assurer votre sécurité, qui choque. Jamais ils n’ont été formés pour apporter des croissants ou pour surveiller que vos ébats ne soient pas perturbés !

Quant à la « première maitresse », elle a été licenciée par un communiqué honteux nécessitant une prise en charge de celle-ci par des médecins et même une hospitalisation. Mais elle s’est vengée en écrivant un livre ravageur où votre exemplarité a à nouveau été mise à mal : « Merci pour ce moment ». Elle était donc bien votre maitresse, ayant été remerciée par un simple communiqué de presse laconique, ce qui n’aurait jamais été le cas pour une épouse ou une femme Pacsée.

Dans le livre de Valérie Trierweiler, les Français ont découvert avec stupéfaction que vous traitiez les pauvres de « sans-dents ». Jolie formule dans la bouche d’un Président de la République.

La première maitresse exécutée, après avoir coûté des fortunes aux contribuables, il faut bien maintenant s’occuper de la seconde. Je ne sais pas combien elle « coûte » non pas à vous qui ne payez rien, mais à l’État. Le chiffre de 400 000 euros par an a été avancé s’agissant seulement de sa protection. Dans un autre pays, et je pense notamment aux USA, vous auriez été destitué.

Passons aux autres dépenses, comme celles de votre coiffeur personnel. Il dit avoir beaucoup de mal pour rendre votre « opulente » chevelure présentable. Il ne coûte que 9 000 euros par mois, c’est-à-dire 540 000 euros pour la totalité de votre quinquennat. Il faut bien que vous soyez présentable. Mais avouez que c’est une somme loin de l’exemplarité que vous prônez.

Pendant votre mandat, vous avez aussi reçu régulièrement deux journalistes. Des dizaines d’heures de conversation enregistrées avec votre accord. Il en est sorti un livre : « Un président ne devrait pas dire ça… ». Vous y dites du mal de vos collaborateurs, de vos ministres – même du premier ! – et surtout des juges… Bravo, car les conversations sont réelles et confirmées par les enregistrements. Un Président de la République a-t-il le devoir de dire ce que vous avez dit ? Est-ce véritablement exemplaire ? D’ailleurs ce livre, qui a eu tant de succès, est un des éléments de votre chute.

Maintenant que vous allez partir, vous vous empressez de nommer vos amis à des hauts postes dans la Fonction publique. Vous avez, en effet, changé 80 ambassadeurs – du jamais vu sous la Vè République ! –, à deux mois de la fin de votre mandat. Il faut plaire à ses amis. Un exemple ? En Chine, vous allez débarquer l’actuel ambassadeur pour y nommer un de vos amis de la promotion Voltaire de l’ENA, ami qui est à deux ans de la retraite. Il va donc ne rester en poste que deux ans. Que pourra-t-il faire ? Il aura le titre et les émoluments d’un ambassadeur. Exemplaire ! Je ne compte pas les autres nominations dans la haute Fonction publique qui sont très nombreuses, il faut bien recaser ses amis.

Je pourrais ainsi allonger la liste de vos exemplarités.

La France sort meurtrie de votre quinquennat. Les banlieues s’enflamment, les déficits s’accumulent, le chômage n’a de cesse d’augmenter. La France est détruite. Mais vous avez été, à en croire vos dires, exemplaire… Vous auriez mieux fait de ne rien dire et de partir sans tambours ni trompettes.

Les Français ont (chèrement) payé vos frasques et ont assisté béats à vos révélations ubuesques, ainsi qu’à vos nominations inappropriées. Ils sont dégoûtés.

Adieu, Monsieur le Président exemplaire.

Bernard Debré  Ancien ministre Député de Paris

 

 

 

Publié dans ACTUALITE, FRANCE, LES PILLARDS DE LA RÉPUBLIQUE POURSUIVENT LEURS RAZZIAS, LETTRES OUVERTES | Tagué , , , , | 1 commentaire

AUX VOLEURS ! ILS NOUS VOLENT UNE ÉLECTION !

Capture.JPG

Au voleur ! On a volé… la démocratie. Il suffit d’écouter une émission du prétendu « service public », en l’occurrence « Mardi politique » pour s’en convaincre. Hier, une journaliste, qui a peut-être manqué une carrière de commissaire politique, recevait Marine Le Pen. Le sujet devait être l’élection présidentielle. Non, la situation de la France, son déclin, les problèmes et les solutions, les programmes des candidats ne l’intéressent pas prioritairement. Seules les « affaires » paraissent d’abord la préoccuper.

Roselyne Febvre entame donc l’interrogatoire de la candidate en la questionnant sur la mise en examen de François Fillon. Les affaires prendront 15 minutes sur les 40 de l’émission. Elles permettront d’évoquer avec un mépris mal dissimulé « l’épouse, les costumes, les enfants » du candidat républicain, de constater avec regret « qu’il va rester là », et enfin de déplorer l’atteinte ainsi portée à l’exemplarité par un homme voulant être Président de la République. Peut-il continuer dans ces conditions ? demandera-t-elle même à son invitée. Celle-ci se voit alors obligée de rappeler qu’une mise en examen n’est pas une condamnation, et que la présomption d’innocence ne doit pas être oubliée. Bien sûr elle ne rate pas l’occasion de décocher trois flèches en direction du concurrent en difficulté : d’abord, il aime l’argent ; ensuite, son programme est d’une grande brutalité ; enfin, il s’est mis lui-même dans la nasse en ayant par rapport à la justice une attitude ambiguë. Sur ce dernier point, elle a raison. La chronologie de l’action judiciaire suscite à l’évidence le soupçon d’une manipulation politique. Cela est patent pour François Fillon, mais aussi pour le Front National. En ne se rendant pas à la convocation des juges, la présidente du FN est cohérente et la journaliste souligne aussitôt sa tendance à croire au complot.

Le CSA s’inquiète de l’avance considérable de François Fillon dans le temps d’antenne. On en arrive à ce paradoxe que les heures passées à affaiblir le candidat sur des sujets qui ne concernent en rien la campagne présidentielle vont être prises en compte à son détriment. Le supplice chinois des informations livrées au goutte-à-goutte, jour après jour, par le duo médiatico-judiciaire et la précipitation finale de la mise en examen font penser à une corrida : on a commencé avec les picadors du « canard »; on a continué avec les passes de muleta du parquet ; et les juges ont porté l’estocade… sauf que le taureau n’a pas quitté l’arène et continue à vouloir se battre en dépit des convenances et des attentes du microcosme. Le déplacement opéré du terrain politique au judiciaire est une perversion volontaire et gravissime de la démocratie. François Fillon avait été désigné comme le candidat de la droite et du centre à l’issue des primaires. Les « révélations » du canard sur des faits largement antérieurs s’inscrivaient dans la campagne et pouvaient peser sur l’opinion des électeurs. La séparation des pouvoirs aurait dû inciter la justice à attendre la fin de la période électorale avant d’intervenir afin de ne pas apporter son « crédit » aux imputations formulées. D’habitude, elle sait prendre son temps. Il faut rappeler que le Parquet National Financier créé par le ministère Taubira à la suite de l’affaire Cahuzac, qui a conduit l’enquête, avec les fuites que l’on sait, n’est pas indépendant dans le cadre d’une « autorité » judiciaire qui justement n’est pas un pouvoir en France. Les élus bénéficient de la légitimité que leur octroie le peuple. Même lorsque la justice s’intéresse à leurs fautes éventuelles, ses fonctionnaires doivent le faire avec fermeté, mais aussi avec le respect qu’ils semblent, comme les journalistes, avoir quelque peu oublié.

Mon expérience personnelle a forgé mon opinion à ce sujet.  C’est au bout de quatre ans que je suis sorti totalement blanchi du procès qui m’était fait. Lors d’une audience, j’avais subi le discours aberrant d’une avocate générale, du parquet donc, me reprochant d’être un député qui ne respectait pas la loi. En l’occurrence, les propos qui m’étaient reprochés étaient ceux que j’avais initialement tenus à l’Assemblée pour m’opposer à une loi. Par une sorte de petit coup d’Etat, un fonctionnaire de justice venait donc interdire à un élu du Peuple de remplir sa mission. Il est plus que temps que cette inversion des légitimités cesse.

Il est clair que François Fillon a du goût pour une certaine aisance, que c’est un homme attaché à l’élégance de sa tenue. Sa manière de vivre au niveau de responsabilité qui a, depuis longtemps, été le sien n’a rien de choquant. Beaucoup d’activités infiniment moins utiles au pays procurent une richesse ostentatoire plus contestable. Beaucoup de personnages qui ont frayé avec le monde politique, en ont fait partie ou entretiennent avec lui des relations incestueuses, bénéficient de situations privilégiées, de niches confortables et de parachutes dorés.  Notre République bananière des copains et des coquins mérite davantage l’attention de la justice que le salaire de Madame Fillon. L’activité politique, avec ses risques, demande une certaine sécurité financière. J’ai gagne huit procès. Ceux-ci ne concernaient que ma parole et mon honneur. Le bilan financier est néanmoins lourdement négatif et m’a contraint à beaucoup de prudence dans mon engagement dans des campagnes politiques. Cette retenue est-elle « démocratique » ? Je ne le crois pas.

Tout, porte à croire que François Fillon sortira indemne de cet acharnement judiciaire. Ni les salaires des assistants parlementaires qui n’entrent nullement dans la compétence du PNF, ni les soutiens d’ordre privé ne sont susceptibles d’entraîner une condamnation. Les recours contre la procédure prendront du temps. Le mal aura été fait dans l’opinion. Si François Fillon n’est pas présent au second tour des présidentielles, on aura volé leur élection aux Français.

Source : Christian Vanneste

Mon grain de sel : Une nouvelle fois, c’est un beau bras d’honneur au peuple français, qui n’a qu’une seule chose à faire, regarder médusé et se taire. Tout cela nous montre bien, si nous n’avions pas compris la manœuvre que tout cela ne nous concerne pas…

Voir aussi :

https://uncitoyenindigne.wordpress.com/2017/03/11/pour-mieux-comprendre-19/

https://uncitoyenindigne.wordpress.com/2017/03/07/pour-mieux-comprendre-18/

 

Publié dans ACTUALITE, ANALYSE, FRANCE, LES PILLARDS DE LA RÉPUBLIQUE POURSUIVENT LEURS RAZZIAS, POLITIQUE | Tagué , , , , | 3 commentaires

LE PS POURRAIT TOUT À FAIT DISPARAÎTRE

DÉBAT – Alain Duhamel et Éric Zemmour reviennent sur la campagne compliquée de Benoît Hamon et sur les risques d’implosion au PS.

On ne cesse de le dire, cette campagne est inédite. On pourrait évoquer les ennuis judiciaires de François Fillon, mais la gauche est aussi en proie aux difficultés. D’un côté, Benoît Hamon, désigné candidat officiel du Parti socialiste est un ex-frondeur et ex-ministre de François Hollande dont la campagne patine. De l’autre Emmanuel Macron, lui aussi ancien ministre, est presque à égalité avec Marine Le Pen dans les sondages, et compte 10 points d’avance sur le socialiste. Le candidat du mouvement « En marche ! » ne s’arrête pas là puisqu’il attire de plus en plus de soutiens venant du PSà l’image de Bertrand Delanoë, maire de Paris pendant 13 ans. Cette situation peut-elle faire imploser le Parti socialiste ?

« Le PS pour moi n’est pas menacé de disparition mais de scission« , explique Alain Duhamel. « Il n’a jamais été aussi faible depuis 1969, lorsque Gaston Defferre avait fait 5% à la présidentielle. Et puis Emmanuel Macron est un phénomène complètement nouveau sur la scène politique, et ce qui me paraît évident, c’est que dans la prochaine Assemblée nationale, on retrouvera un groupe socialiste et un groupe social libéral« , analyse l’éditorialiste.

Macron est placé au centre-gauche, alors qu’il y a trente ans, il aurait été à droite

Pour Éric Zemmour, il y a deux façons d’aborder la question. « La première c’est de dire ‘il y a toujours eu des affrontements idéologiques terribles à gauche‘, en particulier au sein de la famille socialiste. À l’aune de ça, les querelles entre Macron, Mélenchon et Hamon paraissent relatives. Ensuite, la deuxième approche revient à dire que nous connaissons aujourd’hui un mouvement qui va de la gauche vers la droite, qui place Macron au centre-gauche alors qu’il y a trente ans il aurait été à droite. Je pense que dans cette évolution-là, le PS pourrait tout à fait disparaître« , annonce l’éditorialiste.

Source : RTL

Publié dans ACTUALITE, ANALYSE, FRANCE, POLITIQUE | Tagué , , , | 1 commentaire